Marie – Isaure de Saint Pierre – Editions Albin Michel

Isaure de saint pierreLE PREMIER AMOUR DE LOUIS XIV

Isaure de Saint Pierre est l’auteure de nombreux romans et biographies historiques. Rappelons par exemple « La Magnifique«  ou le très bon « Gabrielle d’Estrées« .

Aujourd’hui, il s’agit de MARIE et disons plutôt Marie MANCINI.
Elle est l’une des nièces du très puissant ministre Mazarin, parrain de Louis XIV et très proche de la mère du roi.
Louis XIV a à peine vingt ans. Il est beau, terriblement séduisant et les dames de la cour, toutes plus belles les unes que les autres, font assaut de charme autour de lui. Marie semble inoffensive, pas très aimée par sa mère. Elle ne s’aime pas non plus et se compare à un « pruneau » tant sa peau est mate. Cependant elle brille vite par sa culture et sa sincérité.
Louis XIV se lasse de ces courtisanes qui virevoltent sans cesse et il recherche la compagnie de Marie pour, au début, être conseillé dans ses lectures.
Bien vite cela deviendra un PREMIER GRAND AMOUR pour l’un et pour l’autre. Un amour pur, chaste et profond et ils envisagent le mariage.
Mazarin, qui d’abord souriait de ce qu’il ne croyait être qu’une amourette, ne se réjouit plus mais s’inquiète. Le roi doit épouser une fille de roi ou de prince de sang.
Depuis de longs mois les négociations de paix sont difficiles avec l’Espagne et l’une des clauses du traité prévoit le mariage du jeune Louis XIV avec l ‘infante d’Espagne Marie-Thérèse.
C’est donc la séparation, les promesses de s’attendre mais en réalité les jeux sont faits. D’ailleurs Marie quitte Le Louvre, Paris et la France pour retourner à Rome et épouser le prince Lorenzo Colonna auquel elle est promise.
Elle ne se remettra jamais de cette rupture et de cette grande déception amoureuse.
Pourtant le couple Colonna semble heureux jusqu’au troisième enfant. Ensuite, c’est la séparation voulue par Marie et elle mènera une vie d’errance. Elle a été aimée d’un roi, donc elle s’impose, réclame, oblige, décide et finit par lasser tout le monde et devenir presque antipathique.

Nous apprenons beaucoup grâce à Isaure de Saint Pierre qui nous fait suivre la vie tumultueuse et méconnue d’une femme contrainte à l’exil pour avoir aimé un roi et en avoir été aimée. Le lecteur revisite aussi la cour de l’époque, rencontre les grands personnages et approche aussi un Mazarin assez troublant.

Un livre très vivant, enlevé et original, un vrai roman sorti de l’Histoire et donc particulièrement intéressant.

Marie-José/Librairie Doucet/MC
« Marie » – 336 pages – prix : 20€ (paru le 31/10/2018)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.