Les Belles Personnes – Chloé Cruchaudet Éditions Soleil – Collection Noctambule

GALERIE DE PORTRAITS D’ANONYMES BIENFAISANTS.

Cette idée, impulsée par le festival BD de Lyon a assez vite interpellé Chloé Cruchaudet et Nathalie a craqué sur l’ouvrage :

« LES BELLES PERSONNES »

« Pourquoi ce coup de cœur Nathalie ? »

«  Parce que c’est un livre magnifique et parce que j’avais envie -pour cette dernière prestation de l’année 2020 – de finir sur une belle note et quelque chose de positif car, on ne va pas se le cacher, 2020 n’a pas été une année exceptionnelle ! J’avais envie de trouver quelque chose de joli et -une petite révélation, c’est ma petite collègue du rayon jeunesse qui m’en a parlé- Alors, ce n’est pas un album jeunesse, c’est entre la BD et le roman graphique. C’est écrit et illustré par une jeune femme, Chloé Cruchaudet qui, suite à une idée au festival de la BD à Lyon, cherchait des témoignages sur des personnes qui avaient fait de belles actions et s’est dit, pourquoi pas ? Elle a fait appel à des lyonnais pour qu’ils lui parlent de gens anonymes, comme étant « de belles personnes » et qu’ils racontent leur histoire.

Elle n’a pas voulu rencontrer ces gens, elle leur a demandé d’écrire une lettre sur la personne qu’ils pensaient être « Une belle personne » et quand elle a reçu les courriers -elle en a eu quatorze-, pour chacun d’entre eux, elle a fait une planche, plusieurs pages de dessins. Certains ont des dialogues et d’autres n’en ont pas.

Chaque personnage a une couleur qui lui est attribuée et, en fin de livre, on retrouve la lettre originale de la personne, destinée à Chloé, l’auteure. Il y a des histoires magnifiques. C’est beau ! Ça va de la prof de philosophie qui parlait philo comme certains parlent de cuisine et qui, vingt ou trente ans après, a toujours des contacts avec ses élèves. Elle les appelait pour faire « une petite dînette » ! Et puis cette vieille dame qui fait de la permaculture depuis quarante ans, qui n’a pas attendu que ce soit à la mode et dont l’auteure dit tous ses souvenirs dans son visage de 72 ans ! Celle qui m’a beaucoup plu, c’est l’enfant à particule. Je ne vous en dirai pas plus. Vraiment cette lettre est à lire ! C’est vraiment magnifique ! Puis cela vous fait aussi poser des questions en tant qu’adultes. Il y a Le prince qui dit qu’être prince n’est pas très important mais qu’il faut agir en prince tous les jours. »

Nathalie/MC

C’est très positif et c’est vraiment beau !

Rien qu’à écouter Nathalie, cela fait plaisir !

Les Belles Personnes – 432 pages – 17.95€ (parution 20/10/20)

Commander mon livre

Écoutez Nathalie de la librairie en compagnie de Delphine Seveno sur France Bleu Maine, en cliquant ici !

SPY FAMILY – Tatsuya Endo – Manga aux Éditions Kurokawa

Très présent sur les réseaux sociaux, Nicolas du rayon jeunesse tenait à vous présenter le tome de 2 de SPY FAMILY

Avec un trio improbable, apparition d’une petite fille qui dépasse ou encore une mère tueuse à gages, l’auteur va nous entraîner dans une histoire complètement déjantée. Il s’agit d’un manga avec énormément d’actions et des dessins très détaillés.

Alors n’hésitez plus, procurez-vous Spy Family aux Editions Kurokawa !

Il s’agit pour Nicolas du MANGA de la rentrée !

Manga Spy Family – T. 1 – 6.90 € (parution sept.2020) Traduction par Satoko Fujimoto.

Commander mon livre

Écoutez Nicolas sur la page de la librairie DOUCET LE MANS, en cliquant ici ! (Calendrier de l’avent Doucet – JOUR 20)

Gentlemind de Juan Diaz Canales – Teresa Valero – Illustrations de Antonio Lapone – Tome 1 – Éditions Dargaud

Allez à la rencontre de NAVIT, en lisant cette élégante bande dessinée !

Dans le New-York des années 40, Navit, une jeune artiste désargentée, va hériter d’une revue de charme quelque peu désuet. Elle va décider d’affronter la société machiste américaine de ces années-là, afin de faire de cette revue, une revue moderne. Le dessin, très années quarante accompagne à la perfection, le scénario de cette bande dessinée !

Et, petite surprise, à la Librairie Doucet, il existe une jaquette Collecta, en édition limitée. Alors, n’attendez plus et procurez-vous GENTLEMIND, aux éditions DARGAUD !

Conseillé et recommandé par Nicolas que vous pourrez retrouver sur la page facebook de la Librairie Doucet, en cliquant ici ! (JOUR 14)

GENTLEMIND – 88 pages – prix : 18 € (publié 21/08/20)

LIBRAIRIE DOUCET LE MANS/MC

Pompon Ours et Pompons blancs – Benjamin Chaud – Éditions Hélium


Ce matin, Pompon Ours doit s’occuper de son petit frère…C’est une grande responsabilité ! Pourquoi pas préparer une fête avant l’hibernation ! Mais le coquin s’est échappé. Pompon Ours doit se lancer à sa poursuite. Sur le chemin Pompon Ours le retrouve en compagnie de nouveaux amis, il en rencontre un, puis, deux, puis trois…. encore plus de petits oursons qui ressemblent tous à Petit Ours ! Les Pompons blancs, dont l’habitation en glaçon a disparu…
Ramenons-les à la maison, la fête d’hibernation n’en sera que plus folle !


Un petit délice pour les 3-4 ans !


Pompon Ours et Pompons blancs Album Jeunesse – 31 Pages – Prix : 15.90 €

Librairie Doucet/MC

Les Indes Fourbes – Alain Ayroles/Juanjo Guarnido – Editions Delcourt

Les Indes fourbesLES INDES FOURBES

Magistral !

Accompagné d’illustrations magnifiques, ce récit palpitant nous parle de la conquête des Amériques par les Espagnol et la recherche de la mythique Eldorado !
Une BD qui saura convaincre aussi bien les fans de Ayrolles et Guarnido que les nouveaux lecteurs.

A lire impérativement !coup-de-coeur

Le coup de cœur de Nicolas/ Librairie Doucet

Les Indes Fourbes Alain Ayroles (Scénariste), Juanjo Guarnido (Dessinateur) paru chez
Delcourt 28 aout 2019 – 160 pages – prix : 34.90 €

Faut pas prendre LES CONS pour des gens – Emmanuel Reuzé et Nicolas Rouhaud – Fluide Glacial – Tome 1

faut pas prendre les gens pour des cons

Une B. D. très humoristique !

Peut-on remplacer les enseignants par des distributeurs de diplômes ?

Faut-il expulser du territoire son bébé ne parlant pas français quand on est patriote et républicain ?

Doit-on incarcérer de futurs criminels pour éviter qu’ils ne commettent de futurs crimes sur de futures victimes ?

Retrouvez toutes les réponses à ces questions dans « Faut pas prendre les cons pour des gens, un album d’humour absurde sur la bêtise ordinaire. 

Dans ce livre, Reuzé et son fidèle compagnon Rouhaud, n’épargnent rien ni personne pour notre plus grand plaisir. Le dessin de Reuzé singe la BD contemporaine qui n’hésite pas à reprendre le même dessin sur plusieurs cases. Comme vous l’aurez compris, ce bougre ne prend vraiment rien au sérieux, pas même son éditeur !

Emmanuel Reuzé tord et maltraite les clichés de la société et livre une BD hilarante et grinçante à souhait.

Vous trouverez à la fin de l’album un mini-dossier.

« Faut pas prendre LES CONS pour des gens » – 53 pages – prix : 14.90 €- paru en sept. 2019

LIBRAIRIE DOUCET/MC

Commander le livre

Jours brûlants à Key West de Brigitte Kernel – (Flammarion) – Biographie de Denis Westhoff « Sagan et fils » (Stock) – Bonjour Tristesse (BD) de Frédéric Rebena (Rue de Sèvres)

jours brulants à key west« ON A TOUS EN NOUS QUELQUE CHOSE DE SAGAN. »
En présence de Denis Westhoff,  fils de Françoise Sagan et en partenariat avec la Librairie Bulle, la librairie Doucet recevra
SAMEDI 9 JUIN à 17 h 00 – 
(lieu de la Rencontre-dédicace à la Librairie Doucet)
Trois auteurs : Brigitte Kernel, Denis Westhoff, Frédéric Rebena 
 pour (re)découvrir Françoise SaganBonjour tristesse frédéric Rebena
denis westhoff sagan et fils
Marie-Adélaïde va nous raconter le jour où Françoise Sagan « Bonjour Tristesse » a rencontré Tennessee Williams
Ce livre est un vrai petit bijou. Pour vous situer : un huis-clos à Key West en plein été.  – Vous imaginez ! – Il fait très très chaud. Il y a une ambiance moite. Le désir est sous-jacent… On imagine une ambiance où tout le monde se regarde, se fait un peu de l’effet….
 
Brigitte Kernel a réussi à retranscrire cette atmosphère lourde, pesante, moite à merveille. Tennessee Williams, l’écrivain favori de Françoise Sagan, l’invite pendant qu’elle est en pleine tournée américaine, à la suite de « Bonjour Tristesse ». Elle est épuisée et il lui dit : – « Pas de problème, je t’invite, viens dans ma maison »... Ils ont un peu de mal à communiquer. Elle, ne parle pas très bien l’anglais et Tennessee Williams ne parle pas français.  Ce sont deux amoureux des mots et puis…., beaucoup d’admiration de la part de Françoise Sagan. Ils ne sont pas seuls dans cette maison, il y a Carson McCullers, une très grande auteure américaine. Elle a 38 ans, mais elle ressemble à une vieille femme, elle est malade, elle a fait une « attaque » et son mari s’est suicidé. Elle est épuisée..  C’est également une grande amie de Tennessee Williams. Elle voit arriver ce petit monstre charmant avec beaucoup de méfiance. Elle est un peu séduite par sa personnalité,  Carson était un peu bisexuelle aussi !. Elle est très attirée par cette jeune fille qui n’a que 19 ans, complètement subjuguée par sa fraîcheur, rayonnante de spontanéité. Elle n’a peur de rien et dit tout  haut ce qu’elle pense…
Il y a aussi Frank Merlo, l’amant de Tennessee Williams, qui parle français. Il sert d’interprète à tout ce petit monde-là.. Il se rend compte que Tennessee Williams ne l’aime plus autant qu’il l’a aimé et que sa vie, il va peut-être la vivre différemment. Il est très beau lui aussi !. Vous voyez tous ces personnages, c’est presque une pièce de théâtre……
Une histoire vraie, devenue roman !
Un livre qui parle de souvenirs mais aussi d’écrivains, de littérature, de sentiments, dans une ambiance solaire et envoûtante.
Avec beaucoup de finesse, Brigitte Kernel se glisse dans la peau de F. Merlo, nous faisant vivre le séjour à Key West de la toute jeune Françoise Sagan, particulièrement à l’aise, apportant un souffle nouveau dans le trio Carson McCullers, Tennessee Williams et Frank Merlo qu’elle va bouleverser. 
Brigitte Kernel a été pendant de nombreuses années productrice-animatrice d’émission littéraires à France Inter et a également été chroniqueuse littéraire dans « Place aux livres » sur LCI et dans « Rive droite, Rive gauche » de Thierry Ardisson sur Paris Première.
Ses romans : « Dis-moi oui », « A cause d’un baiser», « Fais-moi oublier». Elle a publié chez Flammarion le très remarqué « Agatha Christie, le chapitre disparu. »

 

Ecoutez Marie-Adélaïde sur France Bleu Maine en compagnie de C. Bouniot en cliquant ici.

Marie-Adélaïde/M. Christine

« Jours brûlants à Key West » – Brigitte Kernel – 267 pages – Prix : 19 €uros –

« Sagan et fils » – 256 pages – Prix : 19 € – ou Livre de poche 24O pages – prix : 6.60€

« Bonjour Tristesse » – (BD) – Frédéric Rebena – 104 pages – prix : 18 €

 

Ce qu’il faut de terre à l’homme – Martin Veyron – (Dargaud)

BANDE DESSINEE   : Une fable magnifique inspirée d’une nouvelle de Léon Tolstoï.

2001 : Nommé Grand Prix du Festival International de la bande dessinée d’Angoulême

ce-quil-faut-de-terre-a-lhommelire_revue_logo « Depuis de nombreuses années (1975),  le magazine « LIRE » décerne « ses 20 meilleurs » livres de l’année.  C’est au Grand Palais, que le 1er décembre, il a attribué ses palmes annuelles et selon le magazine « LIRE », celle du meilleur livre revient à Elena FERRANTE pour « LE NOUVEAU MONDE » qui a été désigné comme meilleur livre de l’année ……

Voici le 14ème  livre sur les 20 meilleurs de la liste !   A la manière d’un calendrier de l’Avent, au cours de ces derniers jours de l’année 2016, vous aurez l’occasion de les découvrir sur ce blog.

Présentation : Ce qu’il faut de terre à l’homme est le nouvel album de Martin Veyron : une fable au thème universel et intemporel : la cupidité des hommes.

Sur son lopin de terre de Sibérie, le paysan Pacôme vit avec sa femme et son fils. Il n’est pas riche mais il subvient aux besoins de sa famille. Cependant, Pacôme se sent à l’étroit. « Si seulement j’avais plus de terres, soupire-t-il en regardant par-delà la clôture, je pourrais être tout à fait heureux. » Un appétit, tant pour les terres que pour ce qu’elles rapportent, qui va aller grandissant… D’après une nouvelle de Léon Tolstoï.

 

 « Martin Veyron fête son retour à la Bande dessinée avec un conte philosophique d’une actualité permanente. De quoi avons-nous vraiment besoin pour vivre heureux demande la BD « Ce qu’il faut de terre à l’homme » ? Un Moujik répond pour nous à sa manière à cette question brûlante. Cela pourrait être l’illustration d’une fable ou d’un conte de Jean de la Fontaine. On y trouve des animaux, des hommes, des paysans, avec leurs défauts et leurs faiblesses, et une morale que l’on découvre à la dernière page. Cela pourrait être, mais cela n’est pas. Nous ne sommes pas au XVIIe siècle, mais à la fin du XIXe siècle. Les animaux ne parlent pas, seuls les hommes dialoguent. Le paysage n’est pas un paysage imaginaire, mais un monde bien réel, celui des Moujiks et de la Russie impériale. Le récit n’est pas de l’auteur de Château-Thierry, mais de Léon Tolstoï, auteur au début du siècle dernier d’une nouvelle éponyme, publiée en France en 1906. »

Une BD d’actualité, sur le monde agricole, sur le monde de la terre :   une nouvelle philosophique. De magnifiques dessins,  des planches merveilleuses vous attendent.  Une belle réussite pour ce retour aux sources.

A lire absolument.

Dessinateur : Martin Veyron – Scénariste : Martin Veyron – Ado-adulte – à partir de 12 ans – Prix : 19,99 €uros.

Et sur cette Terre….., passez de  DOUCES  FETES  DE  NOEL !

M.Christine

pur jus – Cultivons l’avenir dans les vignes – Justine Saint-Lô (illustratrice) et Fleur Godard (auteur)- BD documentaire – Editions Marabout –

pur-jusLA VITICULTURE AU NATUREL

A consommer et à lire sans modération  !

Une BD « feel good »!

Allez hop ! « On vous embarque pendant un an chez les vignerons pour essayer de mieux comprendre comment ils travaillent la vigne. On ira un peu partout sur différents terroirs, au gré des rencontres et des amitiés. Seul dénominateur commun : leur travail épatant pour produire du raisin au naturel. Ah oui, ils sont tous passionnés, et c’est contagieux ! » (4ème de couverture )

Résumé : Véritables amoureuses du vin, suivez « Fleur Godart* et Justine Saint-Lô* qui partent à la chasse aux vignerons. Elles nous emmènent à la rencontre des vignerons de demain. Pendant un an, elles ont sillonné le vignoble, elles ont  découvert ceux qui ont choisi de travailler la vigne autrement, toujours à l’écoute de la nature.
Vous apprendrez ce qu’est la taille, le travail du sol (mécanique, en traction animale ou à la pioche), les traitements (classiques, biodynamiques, bricolés voire improvisés). Elles abordent les grandes questions de l’équilibre entre la faune et la flore dans le milieu viticole dont le but et le désir des vignerons est de produire du vin de qualité et RETROUVER LE GOUT DU VIN « NATURE ».

De Collioure à Bordeaux, en passant par la Champagne, de la Loire au Beaujolais, en Auvergne ou bien encore à Majorque…, en Moravie ou sur les côteaux de Moselle allemande, les traditions, les contraintes sont différentes, les pratiques de culture également. C’est cette variété que ces deux jeunes auteurs partagent et mettent en avant à travers cette bande-dessinée magnifiquement illustrée. Fleur Godart et Justine Saint Lô nous font découvrir les personnalités riches et variées de  25 vignerons qu’elles ont rencontrés et qui façonnent ces terroirs. »

En plus de ce récit graphique, un lexique viticole complet est présenté en fin d’ouvrage.verso-pur-jus

 N’hésitez pas à lire l’excellent article Ouest-France signé Alexis Duclos (21/11/16) cliquez ici  « Pur jus, une BD pour faire entendre raisin »

  On plonge bien vite dans cet univers viticole et on en ressort bien documenté. Bonne dégustation à tous !

Marie-Christine

*Justine Saint-Lô illustratrice est la soeur d’un vigneron de la Vienne et *Fleur Godard travaille dans le négoce du vin.

Cher pays de notre enfance – Etienne Davodeau- Benoît Collombat – Editions Futuropolis

   Un air de « DOUCE FRANCE » !

 « CHER PAYS DE MON ENFANCE » !

CHER PAYS DE NOTRE ENFANCE

C’est un titre bien doux qui peut rappeler à certains nostalgiques cette plaisante et très belle ritournelle  que l’on fredonnait encore, dans ces années-là !….. (bercée de tendre insouciance etc..)

Mais là, il n’en est rien !

Quand un grand reporter (Benoît Collombat) et un écrivain-auteur de BD (Etienne Davodeau) mènent l’enquête, voilà ce qui attend le lecteur :

En nous replongeant dans les années de plomb de la Vème République, B. Collombat et E. Davodeau nous relatent les quelques affaires les plus incroyables et officiellement inexplicables où plane l’ombre du SAC….. « On tue un juge trop gênant, on braque des banques pour financer des campagnes électorales, on maquille en suicide l’assassinat d’un ministre ». « Cette violence politique [….] est aujourd’hui largement méconnue ».

Mais, « chut » ! Il ne faut pas trop en dire……

C’est passionnant ! – Didactique ! – Troublant ! – Un peu dérangeant mais…….. Indispensable malgré tout, pour en savoir davantage !

lu par Hubert/Marie-Christine

Etienne Davodeau est auteur de bande dessinée et Benoît Collombat grand reporter à France Inter. « Ils sont nés, l’un en 1965, l’autre en 1970 et ont grandi sous la Vème République fondée par le général de Gaulle, dans un pays encore prospère, mais déjà soumis à la « crise ».

Postface de Roberto Scarpinato, Procureur Général auprès du Parquet de Palerme.

En 2011, Etienne Davodeau a écrit « Les Ignorants ».