Nous aurons été vivants – Laurence Tardieu -Éditions Stock ***/ Le matin est un tigre – Constance Joly- Éditions Flammarion ***/ Cinquante nuances de bleu – Camille Lacourt – Éditions Michel Lafon

nous aurons été vivantsLAURENCE TARDIEU & CONSTANCE JOLY   le matin est un tigre

seront présentes à la librairie Doucet

JEUDI 16 MAI à 18 heures

Rencontre à quatre mains par deux auteures de textes forts, mais sensibles et délicats, remarquées récemment par La Grande Librairie. Consacrés à la disparition de son enfant ou au combat à mener pour aider sa fille, ces textes sont dédiés aux relations entre une mère et sa fille.

Écoutez Marie-Adélaïde sur France Bleu Maine, ce 14 mai (cliquez ici !) Vous savez, c’est très amusant en littérature d’avoir des livres qui rentrent en concordance parce que leur écriture est poétique, leur écriture est intense et qu’elle traite d’un sujet assez universel, un sujet pas facile, qui sont les rapports mère-fille. C’est quand même quelque chose de très compliqué entre le moment où on est dans un rapport totalement fusionnel avec sa fille, entre le moment où –parfois ça arrive aussi- ces filles vont devoir s’occuper de leur maman, vont devoir dépasser,  outrepasser leur rôle pour prendre à bras-le-corps les soucis, les baisses de régime, les états d’âme…. La frontière est très mince. Qui doit s’occuper de qui ? – Jusqu’où peut-on aller ?  – Ce sont des textes très importants à mon avis, puisqu’ils nous montrent, ils nous démontrent- on ne peut pas, en tant que mère–  aller trop loin lorsqu’on va demander à nos filles, et que par moment il faut les laisser évoluer, grandir, avancer et prendre leur poids de déception, de peine, de joie dans la vie, mais les leurs…. Et qu’on ne peut pas les faire partir avec un sac, une valise en plus, qui sont nos peines et nos chagrins…. 

Deux écritures différentes

– Laurence Tardieu,  très élégante, très introspective. Elle nous raconte l’histoire d’Hannah qui un jour a perdu sa fille :  Lorette a disparu. Elle est vivante mais elle ne sait pas où ? – Et ça fait sept ans qu’elle ne donne pas de nouvelles. C’est très fort. C’est très dur !

 Constance Joly, la problématique est différente. Sa fille est entrain de s’étioler, de disparaître et avant qu’elle soit atteinte d’une maladie incurable, elle se rend compte que ce n’est pas forcément à ce niveau-là que ça se joue ;  elle va se battre contre tous, pour triompher et rendre la vie à sa fille.

Fanny ChesnelLe matin est un tigre 

Présentation : Dans une langue merveilleusement poétique et imagée, Constance Joly met en scène l’histoire de ce que l’on transmet, malgré nous, à nos enfants. Le matin est un tigre parce que, certains jours, la vie est un combat et qu’il faut bien arriver à s’en débrouiller.

Entre rires et larmes, le combat d’une mère pour sauver sa fille d’un mal étrange.

Poésie, humour, charme tout est réuni dans ce premier roman où l’écriture est magnifique du début à la fin du texte. Bravo !

Le matin est un tigre prix 16 € – 160 pages (parution 9/1/2019)

*******

 

Nous aurons été vivants 

Présentation : En ce matin d’avril 2017, Hannah croit un instant apercevoir Lorette, sa fille partie il y a sept ans sans laisser la moindre trace ni mot d’explication. Dès lors, plus rien ne peut se passer comme avant : violent séisme intérieur, la vision a fait rejaillir tout ce qu’elle avait tenté d’oublier. Une journée particulière, donc, mais aussi trente ans de la vie intime d’Hannah Bauer, femme, artiste, mère, prise dans les soubresauts de son histoire familiale et de celle de l’Europe.

Un des plus beaux textes de la rentrée 2019, une femme éperdue devant la disparition de sa fille, les relations amoureuses qui s’effritent et l’âge qui avance… des pages magnifiques, quelle émotion dans ces pages tout en retenue !

Nous aurons été vivants – prix : 19 € –  272 pages (parution 2/1/2019)

**********

VENDREDI 17 MAI  à 18 heures – Rencontre avec CAMILLE LACOURT – 

 « Cinquante nuances de bleu » – autobiographie

Cinquante nuances de bleu / autobiographie

« Je n’ai jamais parlé de cette étrange déception à personne. La mélancolie du vainqueur. Un phénomène de descente, de décompression, peut-être, comme lorsque tu remontes trop vite des profondeurs. »

Avec une liberté totale, Camille Lacourt raconte cette incroyable épopée mais également ses côtés sombres : rivalités, coups bas et amour impossible. Un regard lucide et sans concession sur une incroyable aventure intime et collective.

Cinquante nuances de bleu  Editions Michel Lafon – Prix : 19.95 € – (paru le 28/2/19)

Marie-Adélaïde/Librairie Doucet/MC

Écoutez Marie-Adélaïde de la librairie Doucet sur France Bleu Maine, en compagnie de Sophie Thomas, en cliquant ici !

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.