Rien n’est noir – Claire Berest – Éditions Stock-

« RIEN N’EST NOIR » dernier roman d‘Anne BEREST qui nous fait l’immense plaisir de venir à la rencontre de ses lecteurs  

JEUDI 3 OCTOBRE à 18 heures à la librairie DOUCET

Elle nous racontera l’amour de Diego Rivera avec Frida Khalo qui, après un dramatique accident de tramway, laissera la peintre handicapée à vie, mais qui disait toujours :

« RIEN N’EST NOIR », d’où le titre de ce livre. 

Rien n'est noir berest 1

Claire Berest est passionnée par Frida Khalo, cette peintre mexicaine, très brune, le mono-sourcil.  Elle a toujours des coiffures très étudiées avec plein de fleurs, des jupons mexicains très colorés. Elle a fait beaucoup d’autoportraits. Partons au Mexique, dans les années 1920-1930, Frida Khalo est tout d’abord une jeune fille qui se destine à la médecine et puis un jour, après un grave accident de tramway dont elle n’aurait jamais dû s’en sortir, après tout ce qui lui est arrivé. Elle passe plusieurs mois, voire une année entière sur un lit d’hôpital. Elle abandonne ses études de médecine et apprend la peinture. Il se trouve qu’elle a du talent et à sa sortie de l’hôpital, elle commence à peindre, puis décide que Diego Rivera sera l’homme de sa vie. A l’époque, il est plus âgé qu’elle, et déjà un peintre reconnu. Il peignait des fresques murales, faisait déjà du street-art avant l’heure… car il a peint peu de tableaux et elle décide que cet homme sera à elle. C’est un homme à femmes, il n’est pas très beau mais c’est un peintre de génie qui a un caractère exceptionnel et Claire Berest s’est intéressée à leur histoire d’amour puisque c’est une histoire d’amour qui va durer une bonne quinzaine d’années, une histoire d’amour passionnelle, tumultueuse parce qu’il  l’a trompe, elle aussi le trompe. Une vie de séparations, de retrouvailles, c’est virulent, c’est tumultueux, c’est passionné. ! C’est source de déconvenue, de souffrance mais c’est aussi très créatif pour leur art.

Et cette histoire racontée par Claire Berest est magnifique.

La couverture de ce livre est très belle, le texte est découpé en quatre parties, aux  trois couleurs primaires, BLEU, JAUNE et ROUGE et la dernière couleur qui est le NOIR, parce que Frida Khalo disait toujours :

« RIEN N’EST NOIR » !

Et c’est le titre du roman ! On connaissait pour la plupart l’artiste mais au fil de pages on découvre sa vie et on ne s’attend pas à cela dans ce livre passionnant, écrit  par une passionnée !.

Écoutez Nathalie de la librairie Doucet sur France Bleu Maine, en compagnie de Clarisse Frigoul, Fabien Obric, en cliquant ici.

Nathalie de la librairie Doucet/M. Christine

« RIEN N’EST NOIR »280 pages – prix : 19.50 € (parution 21/08/19)

Claire BEREST publie son premier roman « Mikado » à 27 ans. Deux autres romans : « L’Orchestre vide » et « Bellevue » (Stock) en 2016 et deux essais « La lutte des classes, pourquoi j’ai démissionné de l’Education nationale » et « Enfants perdus, enquête à la brigade des mineurs ». En 2017, elle écrit « Gabriële » avec Anne Berest qui fut un grand succès.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.