La part du fils – Jean-Luc Coatalem – Editions Stock – Collection la bleue –

LA PART DU FILSLA PART DU FILS – PRIX GIONO 2019

« Longtemps, je ne sus quasiment rien de Paol hormis ces quelques bribes arrachées ».

Résumé : « Sous le régime de Vichy, une lettre de dénonciation aura suffi. Début septembre 1943, Paol, un ex-officier colonial, est arrêté par la Gestapo dans un village du Finistère. Motif : « inconnu ». Il sera conduit à la prison de Brest, incarcéré avec les « terroristes », interrogé. Puis ce sera l’engrenage des camps nazis, en France et en Allemagne. Rien ne pourra l’en faire revenir. Un silence pèsera longtemps sur la famille. Dans ce pays de vents et de landes, on ne parle pas du malheur. Des années après, j’irai, moi, à la recherche de cet homme qui fut mon grand-père. Comme à sa rencontre. Et ce que je ne trouverai pas, de la bouche des derniers témoins ou dans les registres des archives, je l’inventerai. Pour qu’il revive. « Le grand livre que Jean-Luc Coatalem portait en lui. 

**********

Jean-Luc Coatalem part sur les traces de Paol, son grand-père qu’il n’a pas connu, disparu mystérieusement, arrêté sur dénonciation puis déporté, à l’âge de 49 ans. Pour quoi lui ?  et quelles raisons ? Il va tenter de combler « les blancs de sa famille » en nous emmenant depuis Kergat, sa Bretagne natale, puis entreprendra un voyage vers l’Allemagne des camps nazis, remontant le temps et l’Histoire de cette période tragique du XXè siècle.

Une enquête longue et minutieuse sur cette absence, ces silences, ce manque ressenti par l’auteur, afin de faire renaître Paol et redonner voix à ce grand-père. Ce que l’auteur réussit brillamment, en intercalant tout au fil des pages et de ses recherches, des passages de la vie de Paol.

Ainsi, de ce récit intime, né sous la plume de Jean-Luc Coatalem (petit-fils),  Paol devient un magnifique personnage de roman. 

C’est un récit intime et familial très touchant et bouleversant que signe Jean-Luc Coatalem. Un livre qui fonctionne comme une enquête. Un livre d’espoir, de réconciliation.

Un livre très lumineux !

Jean-Luc Coatalem disait récemment : « Nous tenons parfois la main de morts qui sont parfois plus vivants que certains vivants »

Librairie Doucet/MChristine

« La part du fils » 261 pages – prix : 19 € – (parution août 2019)

Commander le livre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.