Bel Abîme – Yamen Manai – Editions Elyzad –

Un livre tunisien incroyable !

J -24

« Bel Abîme » est un petit texte et un énorme coup de coeur ! C’est publié dans une petite maison d’édition qui s’appelle Elyzad, une maison tunisienne qui publie des textes francophones. Yamen Manai va raconter l’histoire d’un jeune adolescent. Au début du livre, il est en prison parce qu’il a tué trois hommes dont son père. Il aura des entretiens avec un avocat commis d’office et un psychologue afin de tenter d’expliquer son geste et ce livre, c’est le récit de ces entretiens. Au cours de ces entretiens avec ces deux hommes, il va dérouler son enfance, son adolescence auprès d’un père professeur à l’Université (donc, il bénéficie d’un certain respect de la société Tunisienne) auprès d’une mère gentille mais un peu soumise, qui laisse faire sans jamais manifester, mais qui, au quotidien dans sa famille, ce garçon est plutôt violent. Il a une vie un peu compliquée. Alors, nous sommes dans la Tunisie, après le Printemps arabe, dans une société qui avait beaucoup d’espoir, mais finalement très déçue. Une Tunisie qui part à la dérive. Donc, sa vie est difficile et malgré cette vie compliquée, deux choses magnifiques vont se produire. D’une part son amour des livres, donc il y a beaucoup de littérature dans ce livre, d’autre part une petite chienne qu’il va trouver et dont il prendra soin. C’est aussi l’amour inconditionnel des animaux.. Certes, il y a un drame mais c’est vraiment magnifique, c’est beau !

C’est plein d’espoir et puis l’auteur a une plume superbe il y a beaucoup d’émotion ! C’est bien écrit et ça c’est de la LITTERATURE !

Bel Abîme – 110 pages – prix : 14.50 € (parution : septembre 2021)

Nathalie de la Librairie Doucet/M. Christine

Écoutez Nathalie de la librairie Doucet sur France Bleu Maine, en compagnie de Maxime Bonhommet en cliquant ici ! (émission du lundi 29 novembre dans Culture en Sarthe)

Yamen Manai, né en 1980 vit à Paris. Ingénieur, il travaille sur les nouvelles technologies de l’information. Il est l’auteur de trois romans parus chez Elyzad, tous primés : « La Marche de l’incertitude » (2009) – « La Sérénade d’Ibrahim Santos » (2011) – et « L’Amas ardent » (2017), récompensé de huit prix littéraires dont le Grand Prix du Roman Métis, le Prix Lorientales et le Prix des Cinq Continents de la francophonie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :