Les Suprêmes

lessupremesEdward Kelsey Moore, chez Actes Sud

Dans une petite ville de l’Indiana, trois quinquagénaires Afro-américaines ont l’habitude de se retrouver le dimanche chez Earl, restaurant familial où l’on mange du bon poulet. Ces trois amies, Odette, Clarice et Barbara, sont chacune sur le point de traverser une expérience.

Le mari de Clarice est volage depuis des années, mais elle va enfin se décider à agir. Odette commence à parler aux morts, et la sublime Barbara va perdre un être cher. L’Occasion pour nos trois copines de nous offrir des flashs-backs sur les quarante dernières années de leurs vies, faites d’expériences difficiles et d’évènements heureux.

Autant vous dire qu’elles ont plein de choses à raconter, que certains secrets flottent dans l’air. Racisme, ségrégation mais également maladie, adultère, grenouilles de bénitiers, voyante, se mêlent pour concocter un savoureux mélange. Un texte qui fait du bien avec des personnages attachants.

Un beau roman d’amitié dans l’Amérique des années 60-70, qui nous décrit la fin de l’Apartheid.

Linda

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.