Des chauves-souris, des singes et des hommes – Paule Constant – Editions Gallimard –

Paule ConstantMille émotions dans ce même roman !

FO : Le roman dont vous allez nous parlé Marie-Adélaïde évoque la propagation du virus Ebola.

« Des chauves-souris, des singes et des hommes »

MAD : Et le titre incroyable !

MAD : Ce livre, c’est quelque chose….., d’objet littéraire assez impressionnant, on pourrait dire que c’est un thriller médical, que c’est une fable ayant pour but de nous raconter la propagation d’un virus.

MAD : Je vous emmène en Afrique. Paule Constant aime beaucoup écrire sur les catastrophes de santé et sur l’Afrique. Elle a écrit beaucoup de romans sur l’Afrique, de courts textes, très beaux, très sobres avec une écriture magnifique. Le mot est juste, il est à la bonne place.

On va démarrer notre histoire, dans un village au Congo, situé le long du fleuve Ebola, à une journée de pirogue du dispensaire de l’équipe religieuse, qui est leur seul point d’entrée.

Tout le monde est très occupé. Dans ce clan, il y a une seule fille, beaucoup de garçons qui ne veulent jamais jouer avec elle. Tandis qu’ils partent à la chasse, ils l’abandonnent. Mal leur en prend –à tous ces enfants-, puisque cette petite fille boudeuse va se réfugier sous un arbre et va attraper une chauve-souris mourante. Tandis que les garçons découvrent un cadavre de gorille. C’est dans cette région que sont installés les gorilles, espèce protégée, que l’on ne peut absolument pas chasser. Pour faire les fanfarons, il rapporte cette dépouille de gorille. Là, ça va être le début de l’horreur puisqu’en fait, on sait que ce virus qui provoque des dégâts épouvantables, cette fièvre hémorragique, est propagé par les singes et les chauves-souris. On va voir comment cette catastrophe –qu’on a sous les yeux– va se propager et on sait pourquoi cela a démarré, pourquoi elle va se répandre à une vitesse extraordinaire, qu’elle va contaminer notamment tout le village mais également le dispensaire, les religieuses belges qui vivent à côté et le médecin Agrippine qui vient faire de l’humanitaire parce qu’elle estime que c’est très important de faire de l’humanitaire et qu’elle n’a pas envie d’avoir une clientèle très chic dans son immeuble cossu et puis Virgile, le jeune anthropologue qui vient étudier cette façon de vivre et tous ces personnages vont être dépassés…

FO : c’est comme un roman choral, il y a beaucoup de portraits qu’on découvre…

MAD : Exactement ! On découvre tous ces portraits, tous ces personnages, on découvre leur implication parce qu’ils viennent pour aider, pour soigner mais en fait ils vont être dépassés par ce raz-de-marée et cette violence et cette maladie Ebola.

FO : Ebola, dont on a beaucoup entendu parlé…

MAD : Ebola, on en a beaucoup parlé. Je ne sais pas si c’est endigué On en parle un peu moins, il y a d’autres sujets. Mais c’est quelque chose qui est très fort, c’est à la fois joyeux, c’est beau, c’est triste c’est un roman d’amour à la vie. C’est extraordinaire !

Je vous invite à le découvrir par une très grande dame de la littérature, de l’Académie Goncourt.

Marie-Christine

Présentation et entretien entre Fabien Obric et M. Adélaïde Dumont France bleu maine

 Quelques titres de l’auteur : « Ouregano » (1980) « White Spirit » (1989) « Confidence pour Confidence » (1998), le Prix Goncourt (2003) « Sucre et secret », « Un monde à l’usage des demoiselles » (1987)

Une réflexion sur “Des chauves-souris, des singes et des hommes – Paule Constant – Editions Gallimard –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.