Danser au bord de l’abîme – Grégoire Delacourt – Editions JC Lattès –

danser au bord de l'abimeQue risque-t-on quand on risque tout ?

Grégoire DELACOURT vient d’écrire son 6ème roman. Celui qui l’a rendu célèbre s’intitule « La liste de mes envies ». Il est donc un publicitaire-écrivain et ce n’est pas incompatible.

Ce n’est pas la première fois qu’il se met dans la peau d’une femme. Ici, il est Emma âgée de 40 ans, mariée à Olivier, trois enfants. Ils vivent près de Lille. Elle est heureuse. Peut-être, y a-t-il un peu d’usure dans le couple ? Mais ils s’aiment profondément, même si Olivier ne la regarde plus guère.

En première partie : c’est dans la « Brasserie André » qu’un jour Emma croise le regard d’un homme. Elle sait immédiatement que cet homme est pour elle. Il s’appelle Alexandre et lui aussi la remarque. Ils vont vivre un amour « virtuel », tout est dans l’imagination et c’est tellement vrai en même temps. Ils décident de tout quitter pour partir ensemble mais… (n’en dévoilons pas davantage !)

Cependant, dans les deux autres parties, vous rencontrerez certains personnages étonnants, au grand cœur. Le cœur, l’amour, l’émotion, c’est cela qui est important, comme toujours dans les romans de Grégoire Delacourt. D’aucuns penseront roman « fleur bleue. » Pas du tout. Il s’agit certainement d’un livre qui touchera plus les femmes que les hommes mais la réflexion est profonde.

Qu’est-ce que le désir ? Peut-on tout quitter pour le satisfaire ? Emma se pose beaucoup de questions. N’oubliez pas, elle aime son mari, ses enfants, et elle est déchirée. Peut-on aimer deux hommes à la fois, sur des registres différents ?

L’astuce de l’auteur est d’avoir choisi « La chèvre de Monsieur Seguin », d’Alphonse DAUDET, comme fil rouge. Emma, c’est la petite chèvre, Blanquette qui aimait Monsieur Seguin mais recherchait la liberté. Emma, comme Blanquette, veut « Danser au bord de l’abîme »

C’est un très joli roman de Grégoire DELACOURT. Comme d’habitude l’écriture est élégante : des phrases qui pourraient devenir des maximes. Nous admirons aussi sa finesse et sa délicatesse pour aborder et traiter les sujets les plus délicats. Une réussite et un vrai plaisir de lecture.

Marie-Jo/M.Christine

Quelques ouvrages de l’auteur : « L’écrivain de la famille « (2011) – « La liste de mes envies » (2012) – « La première chose qu’on regarde » (2013) – « On ne voyait que le bonheur « (2014) – « Les quatre saisons de l’été » (2015)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.