America – François Busnel et Eric Fottorino – (de la revue le « 1 »)

AMERICA REVUE

AMERICA – Bienvenue au premier numéro  AMERICA !

L’AMERIQUE COMME VOUS NE L’AVEZ JAMAIS LUE.

Présentation : Revue trimestrielle créée par François Busnel et Eric Fottorino de l’hebdomadaire le « 1 ». 16 numéros sont prévus pendant 4 ans. America s’achèvera donc avec le mandat de Trump.

America racontera l’Amérique au temps de Donald Trump, à travers des reportages et des enquêtes, des grands entretiens et des chroniques signés par des écrivains Français et Américains.

« Vous lirez donc, dans chaque numéro un entretien au long cours (Toni Morrison, qui a accepté d’être la marraine d’America raconte ce qu’écrire veut dire et ce dont Trump est le nom), mais aussi les extraits exclusifs des plus beaux romans américains à paraître. Dans ce numéro-ci : (Jay McInerney  « Les jours enfuis » à paraître le  11 mai 2017 et une nouvelle inédite  « Je me tuerais pour vous » de F. Scott Fitzgerald).

– une interview inédite de Barack Obama : « Ce que peut la littérature »

– un entretien exclusif avec Toni Morrison ( Prix Nobel de la littérature, en 1993) « Et maintenant qu’est-ce qu’on fait ? »

– des reportages, des enquêtes, des chroniques, des nouvelles, des extraits littéraires exclusifs écrits par Marc Dugain, Douglas Kennedy, Alain Mabanckou, Jay McInerney, Ta Nehisi Coates, Colum McCann, Louise Erdrich.

America salue dans ce premier numéro : Sinclair Lewis, Bret Easton Elis et Philip Roth, trois auteurs américains qui « nous avaient bien dit » dans leurs récits qu’un président comme Donald Trump serait élu. « Les écrivains, eux, sont armés : rien ne les étonne », souligne François Busnel.

Dans America, nous trouvons des illustrations, des dessins de Nicolas Vial, de Sempé, des photographies de Vincent Mercier ou de Sylvain Cypel pour son reportage « des pauvres petits blancs », un voyage au coeur de la Rust Belt « la ceinture de rouille » dans  l’Ohio et au Michigan,  ces classes moyennes qui ont été séduites par Trump et qui ont voté massivement pour lui. En dernière partie, un chapitre consacré à Moby Dick, le grand roman américain d’Herman Melville, illustré de superbes dessins. Puis, Augustin Trapenard nous fait le plaisir de clore ce premier numéro par une chronique humoristique avec « Figures de Donald ».

Ce premier numéro América est très agréable et richement documenté. C’est une réussite, c’est vraiment très séduisant, tant par son contenu, la diversité des sujets, sa forme. Dès les premières pages, on trouve une carte permettant de situer les lieux correspondants aux textes.

Une belle petite collection en perspective !

Vivement le prochain numéro prévu fin juin !!

Ce premier numéro d’America est tiré à 50 000 exemplaires. America :  194 pages au prix de 19 €uros.

M.Christine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.