L’animal et son biographe – Stéphanie Hochet – Editions Rivages –

Hochet_Animal-205x300Du chat, à l’auroch !..

 Stéphanie Hochet sera accueillie à la Librairie Doucet Vendredi 5 Mai à 18 heures pour sa nouvelle publication :

« L’animal et son biographe. »

C’est avec un plaisir sans cesse renouvelé que nous retrouvons  Stéphanie HOCHET qui a pour particularité de toujours écrire des livres différents et qui par conséquent nous surprennent. Lors de son intervention précédente, elle était venue nous présenter « Eloge du chat », un essai très réussi, et un excellent roman intitulé « Un roman anglais ».

Aujourd’hui, lorsque nous prenons en mains « L’animal et son biographe », nous sommes étonnés de voir la représentation d’une énorme bête, taureau-bison-aurochs. Est-ce l’animal dont il est question ?

Au début nous ne le savons pas. Il nous faut nous montrer patients. L’auteure plante le décor. Elle met en scène une jeune écrivaine peu connue encore et qui est invitée dans le Lot pour présenter son nouveau roman, spécialement dans les campings pour des animations dites « littérature en tongs ». C’est l’occasion de parler avec une douce ironie du rôle de l’écrivain, de sa place, de son métier et de tous ces gens qui n’ont rien de mieux à faire que de venir voir en curieux alors qu’ils « n’ont jamais entendu prononcer votre nom et dont certains ne lisent qu’un livre par an, voire aucun ».

Ce n’est pourtant pas désagréable et permet de visiter la région avec un chèque intéressant en plus.

Mais, car il y a un mais, vous vous en doutez, notre écrivaine découvre Marnas « ville hygiénique et charismatique » et son maire, Vincent Charnot, sorte de « gourou » qui l’a pratiquement enlevée et séquestrée agréablement au milieu de nulle part. C’est alors que l’histoire s’assombrit.

Le maire fait visiter à sa quasi prisonnière son « Musée des espèces » où l’on peut voir des animaux empaillées mais aussi des hommes plastinés et une histoire de la taxidermie (thème déjà exploité par Stéphanie Hochet),  un musée des horreurs qui la glace d’effroi. Le but de ce maire qui se veut visionnaire est de lui faire écrire la biographie de l’aurochs qu’il veut recréer comme l’avaient envisagé les nazis.

La jeune femme est effrayée mais aussi subjuguée. Elle va être l’Ariane dans le labyrinthe du Minotaure-Vincent Ferniot.

Ce livre est très puissant, magnifiquement bien écrit. Stéphanie Hochet nous parle évidemment d’un sujet qui la passionne, celui de la place respective de l’homme et de l’animal.

Vous serez tenus en haleine jusqu’au bout en attendant le bouquet final comme dans un feu d’artifice.

A lire absolument !

Marie-Jo/M.Christine

« L’animal et son biographe » Editions Rivages – 200 pages – Prix : 18 €uros.

Stéphanie Hochet est écrivain et critique. Elle publie son premier roman, « Moutarde douce » (Robert Laffon) à l’âge de 26 ans puis « Le Néant de Léon » (2003),  « L’apocalypse selon Embrun » (2004), « Les Infernales » (2005). Elle reçoit le Prix Lilas 2009 pour « Combat de l’amour et de la faim » et a été remarquée pour son « Eloge du Chat »

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.