La vie rêvée de Virginia Fly  – Angela Huth – Editions Table ronde – Quai Voltaire –

la vie revee angela huth                Un roman tellement « british »!

Ce roman a été écrit en 1972 alors que l’on parlait beaucoup de la libération de la femme. Certains le trouveront peut-être un peu lent et désuet mais il est pourtant déjà très moderne et il n’y a qu’un écrivain britannique, particulièrement une femme, pour écrire ainsi.

Voici donc « La vie rêvée de Virginia Fly ». Virginia, 31 ans habite chez ses parents, dans le Surrey, non loin de Londres. Elle est institutrice, appréciée de ses élèves et toujours vêtue de gris ou de couleurs ternes. Sa vie est « moyenne », pour rappeler le mot toujours présent dans les conversations de son père. Sa mère est envahissante, pleine d’ « usages » et de conseils.

Virginia ne se rebelle pas et pourtant elle rêve, elle qui est toujours vierge à 31 ans.

Début du livre : « Virginia Fly se faisait violer, en esprit, en moyenne deux fois par semaine. Ces assauts imaginaires survenaient n’importe quand dans la journée(…). Ils s’évanouissaient aussi vite qu’ils surgissaient, sans laisser sur elle aucune trace néfaste. Elle avait cette vision merveilleuse d’une main d’homme lui caressant le corps… »

Pouvait-elle trouver le séducteur de ses rêves ? Ce ne pouvait pas être son ami Hans, le professeur qui l’emmenait au concert. Peut-être Charlie, son correspondant américain qui va venir après 12 ans d’échanges épistolaires ? Saura-t-il assouvir ses fantasmes ?

Les événements, racontés de manière plutôt cocasse, la laissent, hélas, toujours plus seule, mais…!

C’est très finement observé.

« Un roman à la fois tendre, un peu cruel et d’un humour malicieux. Angela Huth sait découvrir les sentiments et les pensées cachées des âmes troublées ». Elle les dévoile dans ce style fait de retenue et d’audace à la fois.

A vous d’apprécier et d’y prendre plaisir.

Marie-Jo/Marie-Christine

Angela HUTH est anglaise, journaliste, auteure de nombreux ouvrages. « Les filles de Hallows farm », est un des titres qui l’a fait connaître en France en 1997.  Neuf autres ont suivi où l’on retrouve la même étude psychologique des personnages et la même ironie très « british ».

« La vie rêvée d’Angela Huth » –  Littérature anglo-saxonne -Traduit par Anouk Neuhoff –  218 pages – Prix 21 €uros –

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.