A fleur de peau – Le roman initiatique des hypersensibles – Saverio Tomasella – Leduc.s éditions –

à fleur de peauA fleur de peau, le roman initiatique des hypersensibles.

« Un livre qui donnera envie à ceux qui ne sont pas hypersensibles de le devenir ! »

CB : « Les hypersensibles représenteraient 15 à 20 % de la population mondiale, une hypersensibilité souvent vécue comme une faiblesse mais qui peut se transformer en force… Les hypersensibles ont maintenant leur roman et il est signé de Saverio Tomasella. » et c’est Nathalie de la Librairie Doucet qui vient nous en parler.

NP : C’est une grande première pour ce monsieur, docteur en sciences humaines et psychanalyste. Il a écrit beaucoup d’ouvrages pratiques sur la psychologie, sur les blessures d’enfants, sur l’hypersensibilité, sur la perversion et de nombreux essais psychologiques. Il se lance cette fois-ci,  dans un roman pour parler d’hypersensibilité,  un sujet qu’il connaît bien puisqu’il est membre fondateur  d’un centre d’études sur l’hypersensibilité.

Ici, nous suivons l’histoire de Flora, une jeune quadragénaire qui vit en région parisienne, illustratrice et maquettiste. Elle est mariée à un homme qui est plutôt carriériste, qui a les pieds vraiment  ancrés dans la réalité. Elle a un garçon de 11 ans qui rentre au collège.  Depuis longtemps, Flora se sent un peu en décalage dans sa vie, elle se sent sensible,  un peu trop sensible. Elle a des parents qui n’ont probablement pas écouté ses émotions d’enfants. Elle a le sentiment d’être en décalage avec les autres, avec la vie, de ressentir les choses plus fortement, de ressentir les choses positives ou négatives, plus fortement que les autres. Puis un jour, elle fait la connaissance de Marc, un coach qui va l’amener petit à petit, au fil de leurs rencontres, à exprimer son hypersensibilité et surtout à en faire une force et quelque chose de positif dans sa vie.

– On se dit que ce n’est pas un trouble mais un trait de caractère  – J’ai lu beaucoup de choses sur l’hypersensibilité. Il est vrai que les gens vivent cela plutôt comme une tare et puis, on leur renvoie aussi l’image d’un défaut.

Quand vous lisez le livre de Saverio Tomasella, vous vous dites : – c’est super ! « je veux être hypersensible »- Les gens ressentent les choses plus intensément, ils  les perçoivent de façon plus aiguë. Ils ont une analyse plus fine dans la prise de décision, dans leur choix de vie, quand ils savent en faire une force. L’essentiel c’est de savoir la maîtriser.

Dans son livre, l’auteur dit que les hypersensibles sont comme des impressionnistes, ils effleurent les choses par petites touches et les ressentent profondément.

C’est vraiment un joli roman très positif, puis cette hypersensibilité il faut s’en servir dans la vie !  C’est une vraie qualité !

Et je finirai juste par une petite citation : Voltaire dit : « si l’on n’est pas sensible, on n’est jamais sublime » –

L’hypersensibilité, une intelligence émotionnelle !

Une rencontre est prévue avec Savero Tomasella interviewé par Nathalie

Jeudi 23 Novembre à 18 h à la librairie Doucet

« A fleur de peau » 192 pages – prix 15 €uros – Réécoutez Nathalie en compagnie de Charlotte Bouniot, en cliquant ici

Nathalie/M-Christine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.