Chien-loup – Serge Joncour – Editions Flammarion

chien loup« L’annonce parlait de calme, de paix assurée. »

Des hommes et des bêtes, dans le Lot entre 1914 et  2017.

Le narrateur débute son roman en pleine nuit d’été 1914. Des hurlements se font entendre et des bêtes descendent des collines… Le tocsin ne va pas tarder à sonner. Tous les hommes vont devoir partir au front…, les animaux sont réquisitionnés.

 Puis, nous sommes parachutés en août 2017. Lise rêve de verdure, de calme et de silence et l’envie de louer un gîte, dans un coin tranquille. Une annonce alléchante sur Internet, Lise et Franck, son mari, se retrouvent à Orcières-le-Bas, un endroit reculé du Lot-et-Garonne, très difficile d’accès, sans réseau, sans connexion. Elle est comédienne sans emploi et lui, producteur de cinéma. Couper un peu avec l’environnement professionnel, c’est le plus grand souhait de Lise. Franck, quant à lui, a bien essayé de la dissuader… Comment vont-ils faire tous les deux ? Surtout Franck  qui aura bien des difficultés à entrer en liaison avec son lieu de travail. Il supporte plutôt mal d’être coupé de ses contacts, de l’agitation, de son métier de cinéaste, d’autant que ses nouveaux collaborateurs, deux jeunes loups sont prêts à pactiser avec Netflix et Amazone, en pourparler pour céder son catalogue de films et son carnet d’adresses…, ce que Franck rejette à tout prix.

Au fil des chapitres que l’auteur alterne, de 1914, on se retrouve cent ans plus tard, en 2017. Lise et Franck débarquent dans ce soi-disant Paradis, explorent les alentours et les bois où Lise se sent à l’aise, s’aventurant volontiers. Tandis que Franck est réticent, d’autant plus effrayé que le couple se trouve confronté à la présence inquiétante d’un chien-loup qui rôde dès le premier soir, aussi bien de jour comme de nuit. Peu à peu, Lise entraîne Franck dans ses promenades, dans cette nature sauvage, puis Franck s’enhardit, s’ensauvage presque !.. Il descend au village pour le ravitaillement, et mine de rien, fait des rencontres et mène sa petite enquête. Il apprend, qu’au moment de la déclaration de guerre de 1914, des cirques en tournée, circulaient jusque dans les endroits les plus reculés de France, que des artistes (jongleurs, acrobates, cavaliers) rejoignaient leur régiment… sauf un dompteur de lions, à l’accent allemand qui, pour ne pas livrer ses fauves à la réquisition générale des animaux, s’était réfugié sur les hauteurs du Mont d’Orcières (avec l’accord de Fernand, le Maire et de Couderc, l’instituteur). Donc, en territoire ennemi… « Un pur pacifiste » dira le maire du village qui  avait déjà eu l’idée de cacher près de deux cents moutons de l’autre côté de la vallée pour nourrir la population, un grand troupeau secret que les commissions de réquisition n’avaient pas à connaître. 

Sans s’en rendre compte, ils vont se reconnecter à l’histoire de ce personnage, à l’histoire de ce village… La bête entraînera son nouveau maître sur les pistes de ce passé intrigant. 

Quant au lecteur, quelques pistes de réflexion s’offrent à lui : sur le progrès, les vieilles légendes, la peur –les hommes ont peur des bêtes-, sur la méfiance,  la violence  et l’amour, la haine, celle des villageois vis-à-vis de cet allemand réfugié sur leur terre, la peur de la nature, de son environnement alors que le portable ne capte plus !, de la domination des géants du numérique  Netflix, Amazone, etc….

C’est avec délectation que vous allez savourer ce conte-roman contemporain car tous les ingrédients y sont réunis. Vous êtes imprégnés d’une nature mystérieuse voire ensorcelante, de personnages attachants, le tout mêlé à une intrigue imbriquée dans l’Histoire. Du suspense et beaucoup de tension !

Serge Joncour est l’auteur de onze livres parmi lesquels « UV » (Le Dilettante, prix France Télévisions, 2003) – « Combien de fois je t’aime »  (2008) – « L’Amour sans le faire » (2012) – « L’écrivain national » (2014) – « Repose-toi sur moi » (2016 prix Interallié)  aux Editions Flammarion.

Chien-Loup – 476 pages – prix : 21 € – (Paru le 22/0/18)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.