LE SCHMOCK – Franz Olivier Giesbert – Éditions Gallimard

Le-Schmock

Une belle leçon d’Histoire et un récit captivant ! 

La guerre, ce sont des gens qui ne se connaissent pas et qui s’entretuent parce que d’autres gens qui se connaissent très bien ne parviennent  pas à se mettre d’accord.«  Paul Valéry (p. 92)

Le Schmock, un livre très bien écrit. Un roman avec une histoire d’amour, d’amitié quand même ! Un livre pas facile, pas drôle, mais au moins Franz-Olivier Giesbert tente de répondre aux nombreuses questions qui le taraudent depuis plusieurs années, essayant de comprendre : – Pourquoi les allemands ont autant plébiscité Hitler ? – Pourquoi certaines familles ont accepté l’arrivée d’Hitler, alors qu’il n’avait pas même été élu aux dernières élections législatives ? – Pourquoi tant d’allemands « biens », respectables, avaient pris à la légère cette montée du nazisme? Qu’était-il arrivé à leur pays, à cette Allemagne où naquirent des philosophes, des musiciens, des poètes connus.. Pourquoi n’avaient-ils pas vu les choses venir ?… Pourquoi les Juifs avaient tant tardé à s’enfuir ?

Par une saga, l’auteur va nous raconter, dans ce roman inquiétant, la vie de trois  familles différentes, avec Elie, Elsa, Lila, Karl, et à travers l’Histoire de la première et deuxième guerre mondiale, dans cette Allemagne du XXè siècle. Il va s’interroger et nous permettre de comprendre, d’expliquer la montée du nazisme, de cet antisémitisme et surtout de l’arrivée de cet homme au pouvoir. Comment cela est-ce arrivé ? Pourquoi ?

Bien sûr, il y a l’historique des idées, comment elles sont arrivées : la situation politique, c’est la crise économique, c’est le krach boursier de 1929, les alliances entre des partis extrêmes… Puis, sur quelques pages, l’auteur nous raconte l’horreur de ce peuple humilié, décrit les pogroms, et comment ceux-ci se déroulaient.

Un livre très concret, très bien construit qui pourrait éclairer et apprendre beaucoup à la jeune génération.

Un livre aussi qui invite à réfléchir sur le monde d’aujourd’hui et qui nous incite à rester vigilants pour que cette Histoire ne se reproduise plus ! A méditer !

Quant au titre,  Le schmock,  de l’humour yiddisch, mais à vous d’en découvrir la définition… Dans ce livre,  il y a  de l’amour mais aussi de l’humour yiddisch qui est très présent. 

Librairie Doucet/M. Christine

Le schmock -394 pages – prix : 21.50 € – (parution : juin 2019)

Franz-Olivier Giesbert, journaliste et écrivain, a publié des romans, des récits personnels, des livres politiques, des biographies. Parmi les derniers ouvrages, aux éditions Gallimard,  on trouve : – « La cuisinière d’Himmler » (2013) folio – « L’arracheuse de dents » (2016) folio – « Belle d’amour » (2017) – « La  dernière fois que j’ai rencontré Dieu » (2018)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.