Pour une révolution délicieuse d’Olivier Roellinger – Éditions Fayard

POUR UNE REVOLUTION DELICIEUSE

A CONSOMMER SANS MODÉRATION ! UN VRAI RÉGAL !

« Puisque les hommes politiques ne veulent pas se battre, nous, citoyens, pouvons nous lever pour une révolution délicieuse Aujourd’hui, j’aimerais mener avec vous, tous unis, ce soulèvement alimentaire pacifiste et joyeux. Nous battre pour qu’enfin nous reprenions en main notre destin et arrachions des griffes des industriels ce trésor de l’humanité qu’est la nourriture.
Car la nourriture est tout à la fois notre premier médicament, notre héritage et notre culture. Il est essentiel de transmettre le goût d’une cuisine écologiquement saine à nos enfants, comme nous leur apprenons à marcher, lire et compter.
Face à l’état de la planète, la cuisine est une des clés de la transition écologique qui s’impose à notre société. » (O.R.)

C’est du livre « Pour une révolution délicieuse » qui m’a beaucoup touchée dont je vais vous parler. Il est écrit par Olivier Roellinger. Olivier Roellinger,  on le connaît, c’est le Chef triplement étoilé du restaurant des Maisons de Bricourt, à Cancale, qui s’est surtout fait connaître pour sa cuisine à base d’épices qu’il ramenait de ses voyages et lorsqu’il a cédé son restaurant à son fils, il s’est engagé dans une dynamique que l’on connaît par cœur, parce qu’on nous en parle souvent…, c’est-à-dire « manger responsable » et « être un peu citoyen dans notre alimentation« . Il vient de sortir ce livre là-dessus et c’est un vrai coup de cœur ! Effectivement, Olivier Roellinger martèle et enfonce le clou de tout ce qu’on connaît déjà, sauf que ce livre est agrémenté de ses expériences.  Il raconte  tout ce qu’il a pu en voir, à travers ses voyages, à travers sa cuisine, à travers l’évolution même de son métier, au fil des ans et comment il l’a exercé.. Notamment, il y a tout un chapitre consacré aux achats qu’il faisait au marché de Rennes quand il a commencé. Il y en avait beaucoup, c’étaient des adresses secrètes entre Chefs ! Puis, à la fin, où les producteurs locaux étaient beaucoup plus restreints…., il y en avait si peu qu’ils se sont alliés pour les faire connaître.

Il y a des chiffres aussi dans ce livre et là c’est hallucinant ! Quand il parle des enfants,  de l’alimentation des enfants. Parce que ça commence par ça, l’éducation des enfants, Olivier Roellinger dit que, si on leur apprend à marcher, lire et compter, qu’on leur apprend de nouvelles langues ou bien faire du sport, on devrait aussi leur apprendre à cuisiner et à manger sain, parce que c’est la base de l’alimentation et d’une bonne santé !… Alors, il cite quelques chiffres et quelques-uns m’ont interpellée, c’est-à-dire qu’en France, à l’heure actuelle, le budget moyen pour une cantine, pour un enfant, c’est 1.50 € par jour ! C’est quand même surprenant ! Il indique que 40 % de la production alimentaire mondiale est détruite, c’est-à-dire qu’il y a  40 % des produits qu’on fabrique pour l’alimentation qui ne sont pas non utilisés, et qui sont détruits. Voilà,  il y a un gaspillage énorme ! Donc, il parle de cette cuisine et de ces produits mais en même temps, il dit : « acheter responsable, ce n’est pas simplement acheter chez le producteur du coin ou du poisson frais chez le poissonnier ». Il faut aussi s’interroger si tous ces gens-là peuvent vivre de leur production, et c’est là, où on devient citoyen.

C’est un livre très intéressant.

Il y a un chapitre sur les femmes. Il rend un hommage majestueux aux femmes parce que ce sont les mères nourricières. Plein de choses intéressantes dans ce livre  agrémenté de nombreuses anecdotes qu’il a vécues, tout au long de sa vie. C’est magnifique ! Il y a même des passages qui m’ont vraiment émue, notamment quand il parle du poivre et de ce producteur de poivre en Inde et je vous assure, en lisant le chapitre, il y a un moment où j’ai ressenti beaucoup d’émotion ! Il rappelle et il s’insurge aussi contre les lobbyings ! Il faut faire attention aussi, au lobby des locavores parce qu’il rappelle que si à l’époque, on n’avait pas été aussi vigilants, aujourd’hui sur nos tables françaises  il n’y aurait ni poivre, ni pomme de terre, ni chocolat, ni vanille…. Et c’eût été fort dommage ! 

UN LIVRE PASSIONNANT !

Nathalie /M.Christine

Écoutez Nathalie de la librairie Doucet en compagnie de Clarisse Frigoul sur France Bleu Maine, en cliquant ici !

« Pour une révolution délicieuse » – Prix  : 18 euros – 200 pages – (Paru le : 22/08/19)

Commander le livre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.