Le bal des folles – Victoria MAS – Éditions Albin Michel

ÉPRIX RENAUDOT DES LYCEENS 2019

LE BAL DES FOLLES, UN ÉVÈNEMENT MONDAIN A NE PAS MANQUER ! le bal des folles

PARIS. Fin XIX e siècle à la Salpêtrière.

Ce roman se déroule en 1885 –sous l’ère du Docteur Charcot- à la Salpêtrière, un asile où il soigne les femmes internées, celles qu’on y a souvent conduites d’office, que l’on dit hystériques, schizophrènes ou épileptiques. Parmi ces femmes il y a Thérèse, Louise, Jeanne…. mais toutes ne sont pas « folles », souvent enfermées dans cet établissement à la demande d’un père, d’un mari ou d’un frère parce qu’elles ont résisté à ce qui leur était imposé, celles qu’on n’avait pas envie d’entendre ou qui pensaient différemment. On va découvrir qu’à la Salpêtrière on internait n’importe qui, pour n’importe quoi et n’importe comment ! (Heureusement, les choses ont changé !…).

Nous allons croiser Thérèse « la tricoteuse » une vieille prostituée,  Louise, Jeanne et suivre  le destin de toutes ces femmes pour qui chaque année était organisé un rendez-vous festif, costumé et dansant sous l’égide du docteur Charcot« Le bal des folles » destiné à éveiller leur esprit et c’est le Tout-Paris qui défile et vient passer cette  soirée mondaine, côtoyant ces femmes-là, de près.  Louise, adolescente abusée, rêve de fuir avec un jeune interne.

Le docteur Charcot qui a  décrit beaucoup de symptômes dans l’hystérie et décelé pas mal de choses, notamment avec l’hypnose, donne des cours sur l’hystérie devant un public, de médecins et d’érudits, qui assiste à un cours collectif. Louise est installée dans un dortoir et subit des séances d’hypnose. Il y a aussi Eugénie Cléry qui a le tort d’avoir le don de communiquer avec les défunts, que son père notaire, fera interner.

 Puis Geneviève, l’intendante, infirmière en chef qui prend beaucoup de distance pour ne pas se laisser toucher au contact de toutes ces femmes aliénées mais  qui va être ébranlée dans ses certitudes. C’est le quotidien de ce service de psychiatrie, de ces soignants, de ces patientes avec toute leur détresse que nous aborderons.

Basé sur des documents historiques, Victoria Mas rend hommage à ces victimes maltraitées et de la folie de leur entourage… Au cœur de ce premier roman, quelques réflexions sur la position de la femme au XIXsiècle, comme on peut évoquer également la frontière entre la psychiatrie, l’ésotérisme, les croyances, la religion….

Des portraits de femmes magnifiques, des femmes inoubliables. On ne peut s’empêcher d’avoir une pensée pour Camille Claudel, la brillante élève et muse de Rodin  qui fut également internée de cette manière.

Ce livre est un bon premier roman, un petit bijou de la rentrée littéraire.   L’écriture est fluide, la plume agréable à lire. N’hésitez pas ! Entrez dans la danse, vous ne regretterez pas !

Librairie Doucet/MChristine

« Le bal des folles » – 251 pages – prix : 18.90 € (paru octobre 2019)

Victoria MAS est née dans les Yvelines. Après avoir travaillé dans l’audiovisuel, elle publie ce premier roman Le Bal des folles pour lequel elle a reçu de nombreux prix : le prix Stanislas du premier roman, le prix Première Plume. A 31 ans, elle vient de recevoir  le prix Renaudot des lycéens 2019.

Une réflexion sur “Le bal des folles – Victoria MAS – Éditions Albin Michel

  1. Pingback: Victoria Mas – Le bal des folles | Sin City

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.