Le Consentement – Vanessa Springora – Éd. Grasset

UN TÉMOIGNAGE BOULEVERSANT 

le consentementDans les mains de Nathalie, un livre dont on parle énormément en ce moment ! et pour cause : « Le Consentement » de Vanessa Springora où l’éditrice revient sur sa relation avec l’écrivain primé Gabriel Matzneff : un livre qui devient  l’affaire Matzneff !.

  • « Pour tout vous dire, à la sortie du livre, Nathalie s’était dit :  – « Je ne vais pas lire ce livre là, un écrivain, un auteur de plus qui raconte ses problèmes d’enfance, nous en avons assez régulièrement. C’est un peu toujours la même chose et ils ne sont pas les seuls à avoir écrit des choses compliquées ».  Je préfère les écrivains qui inventent une vraie histoire. Et puis, il y a eu un papier, dans une revue qui était assez intéressant et là, je me suis laissée tenter par les premières pages pour découvrir,  voir ce que cela donnait ! En fait, je l’ai dévoré…. »
  • C’est excessivement bien fait. Alors, pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire : Vanessa Springora, à l’âge de 12-13 ans -alors que sa mère gravite dans les milieux littéraires-  rencontre un type âgé de 50 ans, Gabriel Matzneff, un auteur bien implanté, connu et reconnu,  mais un prédateur sexuel qui va exercer une emprise, avec lequel elle aura une relation pendant quelques années, jusqu’au moment où elle va découvrir -alors qu’elle croit vivre une très belle histoire d’amour, malgré la différence d’âge- qu’elle n’est pas la seule. Il joue à ce petit jeu là, avec plein d’autres jeunes filles, des jeunes gens…. Voilà !..  Et, elle raconte.
  • Elle a mis trente ans à écrire ce livre hyper intéressant, c’est brillant, c’est très bien construit et il n’y a pas du tout ce côté voyeur, c’est-à-dire que ceux  qui s’attendent à des détails croustillants, passez votre chemin, ce n’est pas le propos du livre. Elle décrypte et elle raconte l’emprise. Comment tout ça fonctionne. Mais avec la distance nécessaire, –parce que trente ans se sont écoulés, parce qu’elle a fait un travail sur elle-même-, il n’y a aucune colère, aucun désir de vengeance. C’est juste comment tout cela se met en place et puis comment on se défait de ça. C’est le témoignage d’une enfant, devenue femme. Et ce qui est passionnant, c’est qu’elle pose les bonnes questions. C’est-à-dire, par exemple pourquoi ? Je ne sais pas si vous avez vu ce clip, la fameuse vidéo dans l’émission Apostrophes de Bernard Pivot ?. C’est hallucinant ! C’est dans les années 80 alors, elle replace aussi la chose, dans ces années-là, où on ne tenait pas compte de la parole de l’enfant alors qu’aujourd’hui, l’enfant s’exprime et on l’écoute. Est-ce que le contexte et les années excusent tout ? Non, elle n’excuse pas ! Elle pose les bonnes questions et elle met les choses en avant. Elle dit aussi, la faille…. Un père qui a pris la poudre d’escampette très jeune, un père absent, une mère issue des années 68, d’une grande liberté sexuelle : « il est interdit d’interdire » !. Donc, on ne veut pas s’obliger des choses, en tant que parents, on ne veut pas obliger ses enfants à les mettre dans des carcans. Elle resitue aussi tout ça, dans ces années-là et on se dit : quelle époque ! Elle pose aussi la question du milieu. Est-ce que, parce que quelqu’un est connu, ou bien dans le monde du cinéma, aussi dans l’église ?… La question s’est posée depuis plusieurs années, dans l’église. Est-ce que ça l’absout de tout ?
  • C’est hyper intéressant. C’est brillant. C’est intelligent. C’est bien construit. C’est digne.  Et quand on referme le livre, on se dit que si ce livre-là sert juste à sauver un enfant, une jeune fille ou un jeune garçon, il aura réussi sa mission ! Vraiment c’est brillant !

  • « Voilà, c’est le témoignage terrible d’une femme éditrice qui raconte comment elle s’est retrouvée sous l’emprise de Gabriel Matzneff. Ce qui est quand même hallucinant, c’est que ce type a sorti un livre en novembre 2019,  retiré de la vente depuis peu, quand même ! Il a agi pendant des décennies, en toute impunité. Et enfin, ça semble changer un peu, aujourd’hui !…. Alors, si ça peut faire bouger les choses…. Eh bien, TANT MIEUX ! « Et, visiblement ça les fait bouger…. »

Nathalie/MC

Écoutez Nathalie de la librairie Doucet sur France Bleu Maine, en compagnie de Fabien Obric et Sophie Thomas, en cliquant ici !

« Le Consentement » – 216 pages – prix : 18 €  (paru le 02/01/20)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.