L’été sans retour – Giuseppe Santoliquido – Éditions Gallimard

Un coup de maître, à lire sans tarder !

«La vie se gagne et se regagne sans cesse, à condition de se convaincre qu’un salut est toujours possible, et de se dire que rien n’advient qui ne prend racine en nous-mêmes.»

Coup de projecteur sur un thriller italien que Nathalie a adoré. C’est un thriller mais, c’est un livre que l’on classe dans les romans, parce qu’il n’y a pas que ça !… C’est le premier roman qui paraît en France, d’un auteur belge d’origine italienne et c’est vraiment un coup de maître !.

Le roman débute en 2005, dans le sud de l’Italie, dans la Basilicate, cette région située entre le nez et le talon de la botte, le sud pauvre de l’Italie, une région de gens taiseux, des gens de la campagne.

En 2005, par un dimanche après-midi, une jeune fille, nommée Chiara, se rend chez sa cousine qui habite à deux cent mètres et en chemin, elle va disparaître. De cette disparition va naître un énorme fait divers en Italie avec moult débarquements de la télé, des radios et shows à l’italienne, comme on en a l’habitude.

Ce que nous raconte le narrateur et ce qui est intéressant dans ce livre c’est qu’il nous narre cette histoire mais on sent qu’il a très bien connu ces deux familles et tout le village de Ravina (c’est inspiré d’un fait divers qui a bouleversé l’Italie) qu’il a participé à la vie de tout ce village, auprès de ces familles dont il était très très proche.

Au départ, on est un peu dans le brouillard parce qu’on se dit qu’il en a l’air très éloigné ! Que s’est-il passé ? Et on va comme ça remonter le fil de l’histoire, et le fil de l’histoire de Sandro, le narrateur. Puis découvrir ce qui s’est passé et ce qui est arrivé à cette jeune fille.

Le lecteur est plongé dans ce monde de taiseux, dans ce monde de familles où il y a des rancœurs et où il y a des non-dits depuis des années, et tout explose à ce moment-là !. C’est aussi l’emballement médiatique, c’est aussi la plume de l’auteur c’est passionnant, poétique et intéressant. Chaque mot est choisi. C’est rare, un auteur qui vous emmène et par son histoire et par sa plume. Et puis, c’est un roman sur ce moment de la vie où on sent que quelque chose est entrain de basculer et que ce qui va se passer après, ne sera plus comme avant et ça aussi, c’est passionnant !

Nathalie de la librairie Doucet Le Mans/MC

Écoutez Nathalie de la librairie Doucet sur France Bleu Maine, en compagnie de Lavande Grimbert, en cliquant ici !

« L’été sans retour » – 320 pages – prix : 20 € – parution : 20/05/21 (émission du 15 juin 21)

Commander le livre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.