Un Afghan à Paris – Mahmud Nasimi – Les Éditions du Palais – Préface Ayyam Sureau

Histoire poignante et émouvante d’un homme courageux !

Mahmud Nasimi a quitté l’Afghanistan en 2013 laissant derrière lui un pays en guerre, sa famille et ses amis. Arrivé à Paris en 2017, il a dû affronter à nouveau la vie de « réfugié », les nuits dans la rue, la solitude, le désespoir.

Il ne parlait pas le français, ou si peu, et un jour ses pas l’ont porté au cimetière du Père Lachaise. Là, « il a fait connaissance avec un glorieux peuple de l’ombre », il s’est fait des amis, Balzac, Proust, Eluard… Il a feuilleté leurs romans, leurs poèmes, en a recopié des phrases, en a appris d’autres par cœur.

Dans cette langue qu’il a faite sienne, il a bâti ce récit où s’entremêlent bonheur et douleur, où il évoque les meurtrissures d’une vie, ses rêves et ses espoirs, dans une langue poétique aux images venues d’ailleurs. (Préface d’Ayyam Sureau)

Et voici un extrait de ce récit :

« Les morts ne sont plus muets, ils me parlent avec leurs merveilleux poèmes, le chant de leurs quatrains, la mesure de leurs alexandrins, le rythme de leurs vers, le souffle de leurs textes. C’est auprès d’eux que j’ai trouvé une motivation extrême, ce sont eux qui m’ont donné envie d’apprendre la langue française, la langue de l’amour et de la paix, la langue de Molière. C’est ainsi que j’ai décidé d’approcher la culture française, la vie des artistes et l’histoire de la France. (p.39)

C’est par la biographie de Balzac, « La Peau de chagrin » et « La Comédie Humaine » que Mahmud Nasimi découvre la littérature française et décide d’apprendre le français pour se mettre ensuite à l’écriture de ce livre. De cette belle histoire, il se retrouve sur le plateau de La Grande Librairie de François BUSNEL, que vous pouvez voir en replay lors de l‘émission du 26 mai 2021 (cliquez ici), dans laquelle il récite sans aucune hésitation « RECUEILLEMENT » de Baudelaire !

Mahmud NASIMI, réfugié à Paris, a trouvé, grâce à la littérature son nouveau chemin de vie. Le voilà aujourd’hui avec son propre récit, dans un français plein de poésie c’est donc à juste titre que l’on peut lire sur le bandeau de son livre

« LISEZ-LE, C’EST UN VERITABLE BONHEUR ! » (François BUSNEL).

BRAVO ! Et Merci pour ces belles pages écrites dans un français plein de poésie !

Superbe déclaration à la littérature française.

Librairie Doucet Le Mans/M.Christine

Mahmud Nasimi, réfugié à Paris, a écrit son premier livre en collaboration avec Anabelle Rihoux « De loin j’aperçois mon pays », dans lequel il raconte son épopée migratoire de Kaboul à l’Europe, entre 2013 et 2015.

« Un Afghan à Paris » – 115 pages – prix : 15 € – Préface de Ayyam Sureau – (parution mars 2021)

Commander le livre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.