Âme brisée – Akira Mizubayashi- Éditions Gallimard.

akira mizu 2

HYMNE A LA MUSIQUE

Mercredi 3 juin 2020 : le romancier japonais francophone Akira Mizubayashi a été désigné  comme lauréat du Prix des libraires 2020 pour son dernier ouvrage Âme brisée, paru à la rentrée littéraire 2019 aux éditions Gallimard dans la collection « Blanche »

« Une mélodie simple, touchante, lancinante, transparente, comme un ruisseau de larmes, commença à couler sur les cordes du premier violon » (p.48)

VENDREDI 4 OCTOBRE à 18 heures, Akira MIZUBAYASHI sera présent à la librairie Doucet au Mans pour une rencontre avec ses lecteurs. Il  nous fait le grand bonheur de venir deux fois, car il  sera également présent au stand Doucet dans le cadre de l’édition 2019 de la 25ème  heure du livre les 12 et 13 octobre prochains. Profitez-en pour découvrir les sélections Doucet à l’occasion de la  25ème heure !

Il vient avec un roman évoquant le quatuor n° 13 de Schubert « Rosamunde » qui est un texte sur la reconstruction, sur le pardon, sur des sujets qui lui tiennent à cœur, c’est-à-dire :  la guerre, la violence, la musique.

C’est un texte inoubliable de poésie, un texte intimiste et magnifique qui met en avant le métier de luthier et il faut le reconnaître, Akira est le plus français des écrivains japonais, puisqu’il écrit tous ses textes en français.violon et note musique

Marie-Adélaïde de la librairie Doucet/M. Christine.

Écoutez Marie-Adélaïde en compagnie de Sophie Thomas et Fabien Obric sur France Bleu Maine, en cliquant ici ! (voir page précédente : Alexis Ragougneau pour « Opus 77 » et « Âme brisée » de Akira Mizubayashi)

« Âme brisée » 237 pages – prix : 19 € (parution 2019)

Écrivain et universitaire japonais, Akira Mizubayashi est né en 1951. Il est l’auteur de plusieurs livres écrits en français aux Editions Gallimard, dont « Une langue venue d’ailleurs » (« L’un et l’autre« , 2011), qui a reçu le prix littéraire Richelieu de la francophonie 2013, le prix du Rayonnement de la langue et de la littérature françaises 2011 et le prix littéraire de l’Asie 2011.

Opus 77 – Alexis Ragougneau – Éditions Viviane Hamy

OPUS 77ODE A LA LIBERTÉ

Ambiance musicale pour ces deux livres présentés sur France Bleu Maine et je commencerai par « Opus 77« , d’Alexis Ragougneau, chez Viviane Hamy (voir page suivante pour « Åme brisée » de Akira Mizubayashi)

« La meute, c’est ainsi que mon père les appelait, prête à vous écharper au moindre signe de faiblesse, n’oublie jamais ça, ma fille« .

« Opus 77« , un texte merveilleux qui fait la part belle, aux tourments de l’artiste.

« Opus 77« c’est un morceau de Chostakovitch qui représentait parfaitement la souffrance de l’artiste en résistance contre l’oppression soviétique, en résistance contre Staline. Je vous présente la famille Claessens. Dans cette famille, l’histoire se déroule le jour de l’enterrement du père.

Vous avez quatre musiciens. D’abord le père, surnommé le Commandeur, un chef d’orchestre réputé, dur, intransigeant, terrible pour ses enfants. Il y a Yaël, la mère, magnifique cantatrice qui, curieusement a perdu la voix. Puis David le fils, qui contrairement à son père, a choisi le violon  et qui lors d’un concours musical international, a préféré le silence plutôt que le bruit et le succès ! Enfin, Ariane la fille, pianiste de renommée internationale qui jouera ce fameux « Opus«  en quatre parties .. (Vous voyez où je veux en venir !) Quatre parties de « l’Opus« , quatre parties dans la vie de cette famille, quatre personnes. violon et note musique

C’est la fragilité, c’est la souffrance de l’artiste face au public, et c’est la qualité de cette interprétation.

Jusqu’où peut-on aller sans donner trop de soi ?

Un texte formidable qui n’est pas uniquement pour les amateurs de musique, mais qui est une analyse psychologique de toute personne qui donne de soi, devant un public.

Écoutez Marie-Adélaïde en compagnie de Sophie Thomas sur France Bleu Maine, en cliquant ici !-(Alexis Ragougneau pour « Opus 77 » et « Âme brisée » de Akira Mizubayashi)

Marie-Adélaïde de la librairie Doucet/M. Christine.

Opus 77 – 256 pages – prix : 19 €  (paru en août 2019)

Alexis Ragougneau est l’auteur de deux romans policiers « La Madone de Notre-Dame » (2014) – « Évangile pour un gueux » (2016) – et d’un roman « Niels » qui a retenu l’attention des jurés du prix Goncourt en 2017.