555 – Hélène Gestern

Collection 1er/ Mille – Éditions arléa

Hélène Gestern remporte le Grand Prix RTL-Lire pour son énigmatique roman sur les sonates de Scarlatti

Shane McNeil est un photographe qui travaille avec la lumière naturelle et se spécialise dans les portraits toujours assez attendue. Personnellement, je la suis depuis ses débuts parce qu’elle a une plume vraiment sensible, délicate, agréable à lire. Jusque là, elle nous avait emmenés dans son domaine de prédilection qui est plutôt l’univers de la photo ; cette fois-ci, elle nous entraîne vers la musique classique. Aujourd’hui, au début de ce livre, nous sommes dans l’atelier d’un luthier, à Paris, il a un violoncelle à restaurer et l’ébéniste qui travaille avec lui, lorsqu’il va ôter la doublure de l’étui, va découvrir dans le fond, une partition très ancienne, qui semblerait, renseignements pris, appartenir ou être issue de la composition de Dominico Scarlatti qui a produit quand même -c’est un musicien italien du XVIIème-XVIIIème siècle– 555 sonates pour clavecin et il semblerait que cette partition soit la 556ème, mais sans certitude. Il se trouve que cette partition, après quelques jours dans l’atelier de luthier, va disparaître et va mettre en émoi tout le monde musical parisien de la musique classique, à savoir une musicienne qui a joué toutes les sonates de Scarlatti. Tout le monde va être en émoi et partir à la recherche de cette partition. Savoir pourquoi elle a disparu et savoir si vraiment elle est attribuée à Dominico Scarlatti ?. Cette enquête nous est racontée par différents personnages qui vont chacun –parce qu’il y a beaucoup d’enjeux financiers – garder des petites informations qu’ils vont glaner à droite comme à gauche et pour eux.

Note : 4 sur 5.

C’est un récit qui est entrecoupé aussi de passages où on a l’impression que quelqu’un en dehors de tous ces gens mène un peu la danse et s’amuse avec tous ces gens qui cherchent une partition. C’est passionnant. Nous sommes plongés dans l’univers de la musique classique accompagnés d’une plume très agréable ! Ça se lit tout seul et quand on referme le livre, on se dit que l’on va aller écouter quelques sonates de Scarlatti, ce qui est loin d’être désagréable ! C’est facile à lire !

— Nathalie

Écoutez Nathalie sur France Bleu Maine en cliquant ici ! (à 42’33mn) en compagnie de Maxime Bonhomet (émission du 21 février)

Hélène Gestern a publié sept livres chez arléa dont « Eux sur la photo », « L’Odeur de la forêt » et « Armen, l’exil et l’écriture. »

Nathalie Pelletey la librairie Doucet Le Mans/MC.

« 555 » – 460 pages – prix 22 €

« Je crois fermement que le pouvoir de la nourriture a une place fondamentale dans la vie des gens et nous lie aux meilleures choses de la vie. »

— Lakin Smith

Note : 1 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :