CONDOR – Caryl Férey – série noire Gallimard

condor« CONDOR » le thriller de l’été !

Excellent voyage en Amérique du Sud !

Une série de meurtres non élucidés dans les bas-fonds de Santiago du Chili.

Caryl Férey n’écrit que des polars, de mieux en mieux construits. Fan de cet auteur, je ne suis jamais déçue !

Il étudie un pays et la culture dans laquelle il insère son histoire. Avec lui, nous avons déjà visité l’Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande et là, nous sommes dans un cycle Amérique du Sud.

Son précédent roman s’appelait « Mapuche » : c’était une histoire en Argentine, sur la dictature et sur les enfants volés puis redistribués par la junte militaire.

Cette fois-ci, nous allons au Chili, à Santiago du Chili. On est moins dans la violence pure et dans le polar. On est plus dans un climat social en déliquescence, dans la pauvreté. Et on va voir –si on peut parler comme ça– la reconversion de tous les grands malfrats qui entourent Pinochet dans les années 7O –cette dictature d’extrême droite- qui se sont reconvertis dans le grand banditisme.

Caryl Férey met une vraie dimension psychologique. Nous allons donc suivre deux personnages absolument merveilleux. En plus de l’histoire de son polar, il mêle habilement l’histoire du pays. Il y a une histoire d’amour  extraordinaire entre Garbriella, jeune chamane Mapuche (étudiante en cinéma) qui vit dans les faubourgs de Santiago du Chili et Stéfano, son colocataire qui l’a recueillie lorsqu’elle est arrivée dans cette ville : un homme qui donne tout son temps pour les défavorisés.

Gabriella va mener l’enquête sur la mort de jeunes enfants adolescents dans leurs quartiers défavorisés car ils meurent tous d’overdose (héroïne). Ils n’ont pas les moyens de se payer cette drogue. Elle va être aidée par Estéban qui lui, vient des très beaux quartiers. Il est avocat, un peu en rupture de ban avec sa famille qui s’est enrichie sous Pinochet. Tous deux vont essayer de remonter l’enquête qui les mènera de Santiago du Chili jusqu’au désert d’Atacama, ces grandes plaines situées à 5 000 mètres d’altitude (ça fait rêver, ces grandes plaines !…). L’argent de la drogue doit servir à autre chose que spolier les terres des paysans pauvres et c’est en lisant le livre que vous  découvrirez la raison…

Un roman bien documenté. Vous verrez, c’est EXTRAORDINAIRE ! Si vous ne connaissez pas encore Caryl Férey, vous allez devenir fan, comme moi !

Et c’est Marie-Adélaïde qui vous le dit !.

Bon voyage en Amérique du Sud !

Emission France Bleu Maine du 9 juin.

Marie-Adélaïde/Marie-Christine.

Caryl Férey est né à Caen (Calvados), a vécu en Bretagne. Romancier et essayiste,spécialiste du roman policier,  il a reçu de nombreux prix pour « Zulu », « D’Amour et dope fraîche »,  « Mapuche », « Les Nuits de San Francisco ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.