La plage – Marie Nimier – Editions Gallimard –

marie nimier C’est l’été ! Je vous propose un peu de chaleur et je vous emmène sur une plage !.. L’ eau est bleu marine, le soleil tape, c’est merveilleux !

C’est le 12èmeroman de Marie Nimier. Son écriture est très originale, très particulière, assez belle.

Ce livre est un huis-clos. Une jeune femme dont on ne connaît pas son nom – on va l’appeler « l’inconnue », elle est un peu cabossée par la vie. Elle a perdu sa maman très tôt. Son papa qui s’est vraiment bien occupé d’elle, a l’air malade. Elle vient d’avoir une grosse déception amoureuse. Elle part se réfugier on ne sait où ? Sur une île et même sur une plage où elle eu une rencontre amoureuse, elle y a passé un moment avec un homme qui l’a quittée et elle a besoin de se ressourcer.

On n’est pas dans une ambiance grand hôtel et animations… Non, pas du tout ! C’est une plage, c’est une grotte sauvage où elle a l’intention de s’installer et de revivre. Sauf que, lorsqu’elle va arriver sur les lieux, elle ne sera pas seule. Sur cette plage vivent un homme qu’elle va appeler « le colosse » et sa fille. Sa fille, on ne sait pas quel âge elle a ! C’est une adolescente.  Est-elle est attardée ? Joue-t-elle la petite fille pour avoir la protection de son père ? Par moment, on va la voir très délurée…

Finalement ce couple et cette jeune femme « l’inconnue » vont former un trio et vont s’apporter énormément.

Ce roman est très simple. On a l’impression qu’il ne se passe rien mais on a des personnages qu’on n’oubliera jamais. Finalement, c’est la force de se restructurer, de reprendre pied à l’étrier, et de repartir dans la vie ! C’est magnifique ! Et vous verrez, Ces personnages vous habiteront longtemps.

francebleumaine

Marie-Adélaïde/M.Christine

 

 

 

 

 

 

francebleumaine

Une réflexion sur “La plage – Marie Nimier – Editions Gallimard –

  1. Je voulais écrire un article sur ce roman mais je ne l’ai tout simplement pas compris ! Pourquoi certains romans de la littérature contemporaine (ceux de Jean Echenoz en particulier) donnent-ils ainsi l’impression qu’il ne se passe rien, qu’on ne va nulle part, que tout est écrit pour rien ? Marie Nimier reste un mystère pour moi.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.