POLICE – Hugo Boris -Editions Grasset-

hugo-boris

Des questions de société importantes à se poser !

« Ils sont gardiens de la paix. Des flics en tenue, ceux que l’on croise tous les jours dans la rue et dont ne parle jamais, hommes et femmes invisibles sous l’ uniforme ».

– Un coup de coeur littéraire décrit comme un récit court, nerveux et hyperréaliste !

Il est de plus en plus question de tous ces policiers, surtout depuis qu’ils sont mis à contribution en raison des évènements que l’on connaît. Ils sont de plus en plus sollicités au travail, parfois pour un boulot qu’ils ne connaissent pas vraiment et pour lequel ils n’ont pas été parfaitement formés.

Je vous invite à suivre ce livre sous forme de huis-clos. C’est très rapide. Une nuit dans une voiture de police.

Trois agents de police :

Erik, le patron, le chef, celui qui a le plus d’expérience.

Virginie, la petite nouvelle. Elle revient d’un congé de maternité. Cela fait environ dix mois qu’elle a repris le travail. Elle a du mal à retrouver sa place dans tout ce milieu d’hommes. Elle n’est pas non plus très à l’aise à la maison.

Aristide, c’est le beau mec. Il blague tout le temps. Il prend tout à la légère. Il est costaud, il a des muscles et quand il y a des interventions, on n’a pas peur à ses côtés !…

Et un soir, Aristide et Virginie se sont rapprochés. Associés à la dimension très difficile de leur boulot, Virginie, en pleine tempête personnelle, va devoir subir une interruption de grossesse puisque Aristide et elle vont avoir un bébé. Et il y a des conséquences… La vie n’est pas toujours facile ! Finalement, il va la raviser.

Ils sont appelés sur une mutinerie dans un camp de rétention.., des interventions à longueur de journée. Ils vont devoir reconduire à l’aéroport un tadjik. Cet homme va être tué (ils le savent) quand il arrivera chez lui, en Russie. On sait qu’il n’a pas commis de chose épouvantable. Il a juste essayé de s’élever, de s’indigner contre certaines actions.

– Qu’est-ce qu’on fait ? – (On est dans la voiture). -Ils sont trois. Ils ont des doutes.

– Et puis le tadjik… Il n’essaie même pas de s’échapper ni de plaider sa cause, il ne parle même pas français.

Petit à petit, tout au long de cette nuit, nos trois policiers vont essayer, vont comprendre et se dire aussi que dans leur travail, il faut peut-être, un peu plus d’humanité que d’obéir aux ordres, que de respecter les dossiers qu’on n’a pas le droit d’ouvrir…..Ils vont aller plus loin, ils vont ouvrir ce dossier et vont se rendre compte que de le raccompagner ce n’est peut-être pas la meilleure solution.

Est-ce qu’ils vont pouvoir le préserver ? – Est-ce qu’ils vont l’accompagner dans l’avion ? Ils vont aller jusqu’au bout de leur possibilité.

Un livre court, poignant, très intéressant et je pense qu’il est bon de prendre un court temps pour réfléchir à tout ce travail.

Marie-Adélaïde/Marie-Christine – (Diffusion France Bleu Maine du 27/09/16) Cliquez ici

 Hugo Boris est l’auteur de : « N’oublie pas de montrer ma tête au peuple » – Mercure de France – (2003) – Prix du jeune écrivain pour la nouvelle « Le Baiser dans la nuque » – Editions Belfonds (2005) – Pocket (2007) – Prix Emmanuel de Roblès (2006) « La délégation norvégienne » – Editions Belfonds (2007) – Pocket (2007)« Je n’ai pas dansé depuis longtemps » – Editions Belfonds (2010) – Prix Amérigo Vespucci (2010) »Trois grands fauves » – Editions Belfonds (2013)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.