Grand Prix du roman de l’Académie française – « Le dernier des nôtres »-Adélaïde de Clermont-Tonnerre – Editions Grasset-

le-dernier-des-notres

 Un livre que Marie-Adélaïde Dumont de la librairie Doucet présentait, avec enthousiasme, sur France Bleu Maine le 20/09 et que vous pouvez réécouter (cliquez ici)

Félicitations à Adelaïde de Clermont-Tonnerre qui a reçu le Grand prix du roman de l’Académie française jeudi 27 octobre pour son roman « Le dernier des nôtres » (Grasset) attribuée par Hélène Carrère d’Encausse,  secrétaire perpétuel de l’Académie française.
A. Clermont-Tonnerre succède à Hédi Kaddour et Boualem Sansal, lauréats ex-aequo l’an dernier.

« Face à deux titres de Gallimard, c’est Grasset qui l’a emporté. Le dernier des nôtres (Une histoire d’amour interdite au temps où tout était permis) de la romancière et journaliste Adélaïde de Clermont-Tonnerre, paru le 17 août dernier, a reçu le Grand prix du roman de l’Académie française jeudi 27 octobre.  Elle a été choisie au premier tour de scrutin par 11 voix contre 5 à Benoît Duteurtre « Livres pour adultes » (Gallimard) et et 3 voix à Sylvain Prudhomme « Légende » (Gallimard) ». (Livres Hebdo)

Un livre puissant et émouvant ! (Marie-Adélaïde Dumont)

En cette rentrée littéraire un peu sombre, cela fera beaucoup de bien de lire et de découvrir cette belle histoire d’amour ! Adélaïde de Clermont-Tonnerre nous entraîne dans cette aventure et  il y a beaucoup de choses dans ce roman !

D’abord, il y a l’Histoire car elle se déroule sur deux époques, celle de la fin de la guerre et le début des années 1960. Une partie se passe à Dresde, sous les bombardements… Dresde est alors quasiment rayée de la carte.

Une jeune femme mortellement blessée va mettre au monde un bébé. Cet enfant sera confié à sa belle-soeur.  Cette belle-soeur va essayer de sauver ce petit que tout le monde veut récupérer. Elle se rapproche d’un homme qui faisait travailler le père de ce petit garçon, et de son mari,  le savant Von Braun, très connu pour la fabrication de missiles, pour l’Allemagne nazie (il n’a pas connu la guerre). Une fois la guerre perdue par l’Allemagne, il part travailler aux USA pour  la NASA, dans les programmes spatiaux.

On suivra  donc cette femme s’occupant de son neveu avec beaucoup de tendresse.

Ensuite, l’autre histoire se déroule dans les années 1960, dans le New-York,  complètement fou à la Andy Warhol, Bob Dylan, très rock’n roll et l’on va suivre les aventures de Werner Zilch. Il est beau. Il a des yeux bleus extraordinaires, il vient d’un milieu simple. Il a été adopté. Il a décidé de croquer la vie à pleines dents. Il  veut faire fortune en construisant des immeubles. C’est le monde de la promotion de biens. Un beau jour, il va voir descendre une jeune femme par l’escalier d’un restaurant. Il voit sa cheville, ses sandales bleues et en  tombe instantanément amoureux !. Voilà l’autre histoire que nous allons suivre…

Sauf que, lorsque cette jeune femme Rebecca va vouloir le présenter à ses parents, sa maman va refuser la rencontre, refuser le mariage et les mettre à la porte.

Maintenant, à vous d’en découvrir un peu plus, de comprendre pourquoi cet amour soi-disant impossible va enfin pouvoir se réaliser. Vous allez avancer dans les deux histoires qui, bien évidemment vont se croiser, avec beaucoup de surprises, beaucoup d’aventures.

Surtout, ne passez pas à côté d’une grande saga comme celle-ci !  ÇA FAIT DU BIEN !…

Ce n’est pas dur. Il n’y a pas d’introspection mais du suspense.  Une belle histoire d’amour à la clef ! On revisite un peu l’Histoire. On se prend d’intérêt, de passion parce que Adélaïde de Clermont-Tonnerre nous embarque avec beaucoup de sympathie pour tous ses personnages.

Vous passerez un merveilleux et excellent moment avec Werner, Rebecca, le meilleur ami de Werner et le chien de Werner…

Mais sans vouloir en dévoiler trop, on peut quand même dire que les deux histoires se lient complètement ! Pourquoi ?

A vous de le découvrir en parcourant le livre d’Adélaïde de Clermont-Tonnerre.

Marie-Adélaïde/M.Christine – diffusion du 20/09/16 France Bleu Maine cliquez ici

Une réflexion sur “Grand Prix du roman de l’Académie française – « Le dernier des nôtres »-Adélaïde de Clermont-Tonnerre – Editions Grasset-

  1. J’ai trouvé ce roman intéressant et très facile à lire.On revisite l’Histoire,on est tenu par l’intrigue mais cela reste pour moi un roman de détente ou de vacances mais n’est-ce pas l’essentiel…le plaisir de lecture?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.