Volia Volnaïa – Victor Remizov – Editions Belfond

VOLIAUne plongée dans l’immensité sibérienne-  Un hymne à la nature !

Avec ce premier roman russe « Volnia, Volnaïa », de Victor Remizov, je vous emmène en Sibérie !

Amateurs de grands espaces, de vie sauvage, de nature, de chasse, ce livre est pour vous !  Embarquez-vous dans ce roman absolument extraordinaire ! C’est un mélange entre tradition, chasse ancestrale et puis Russie moderne parce que ça se passe de nos jours.

Allons aux fins fonds de la Sibérie orientale, dans ce petit village de  Rybatchi, presqu’île habitée par les ours, les élans, les zibelines. Nous sommes fin octobre, l’hiver est là, la neige a fait son apparition. Les hommes y sont pêcheurs, chasseurs, braconniers. Ils vont quitter le village pour aller s’installer au plus profond de la taïga, dans leurs isbas. Tout cela est ancestral. Ils font toujours la même chose.

D’abord, ils vont pêcher des poissons qu’ils font sécher afin de pouvoir appâter, attraper des zibelines et différentes bêtes pour ensuite les revendre. Ce qu’ils aiment surtout, et là où ils sont particulièrement très forts : c’est la pêche à l’esturgeon  pour la récolte d’oeufs. esturgeonOn pourrait croire que c’est un marché normal… Pas du tout ! A notre époque, il y a encore énormément de corruption en Russie. La milice locale et ses chefs préfèrent ne pas libéraliser ce marché, dans le but de pouvoir racketter en toute impunité nos chasseurs.

C’est un monde d’hommes virils, « ça boit sec » avec cette vodka qui coule à flots  ! Il y a beaucoup d’hommes dans ce roman, mais les femmes y ont un rôle très important parce que ce sont elles qui continuent à faire fonctionner les maisons, à s’occuper des enfants. Elles restent au village plusieurs mois d’affilée.

CB : »Toujours une femme derrière ces hommes-là ! Mad : Exactement ! sans quoi, ils ne pourraient rien faire sans les femmes…. »

Donc, un beau jour, tout cet ordre bien établi va exploser puisqu’un des pêcheurs va refuser de se faire racketter. C’est-à-dire qu’il va refuser de vendre à la milice ses oeufs d’esturgeon. Il va préférer, contrairement à tous ses principes jeter à l’eau la totalité de sa cargaison. Et là, la guerre va éclater. Vous en saurez plus, en lisant ce livre….

« Volnia, Volnaïa », (littéralement « libre, liberté ».  Il s’agit d’ hommes fiers qui veulent aller au bout de leur vie. Ils ne veulent plus de ce système de corruption. Ça pourrait se traiter encore entre les tenants de la milice, les hommes du village qui se sont tous réfugiés dans la taïga, sauf que le pouvoir en place va décider de faire venir les brigades anti-émeutes de Moscou et tout de suite le combat prendra une autre dimension.

CB « C’est un livre sur une petite révolution qui se joue, et surtout un combat pour la liberté. »

Lisez le premier roman de Victor Remizov qui exerçait le métier de géomètre, de professeur de littérature. Evadez-vous aux confins de la taïga. Allez au contact de cette nature, de ces hommes et de ces personnages hauts en couleurs ! Vous aviez l’habitude de lire sur les grands espaces américains, découvrez la Russie, ce mode de vie si particulier pendant les longs mois d’hiver ainsi que ses personnages si différents qui donnent une consistance toute particulière à cette fresque sauvage.

Marie-Adélaïde/M. Christine

réécoutez l’émission de Charlotte Bouniot (CB) avec M.Adélaïde (MAD) en cliquant ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.