Robert Desnos – Chantefables et Chantefleurs – Editions Gründ –

chantefables 3 Gaëlle Nohant nous a fait le plaisir de publier « Légende d’un dormeur éveillé » aux éditions Héloïse d’Ormesson (cliquez ici !).

Peut-être, après lecture de ce bel ouvrage, auriez-vous envie de découvrir ou redécouvrir les contes et les beaux poèmes de Robert Desnos, toujours d’actualité ? – Qui n’a pas récité sur les bancs de l’école, la fourmi*, le tamanoir, le pélican, les hiboux,  la rose et le réséda etc.. ? Que de jolies poésies !chantefables et chantefleurs 1

Au travers de certains poèmes de Robert Desnos, il faut voir un double sens, très clair, disait-il.  Rappelons-nous ! Nous sommes alors en temps de guerre, qu’il est Résistant lorsqu’il écrit ces poèmes.

Dans le livre de Gaëlle Nohant, de nombreux extraits de poèmes sont cités, notamment la fourmi* (p. 367) qui s’avère être un poème de résistance.la fourmi robert desnos

*Explication : « Fourmies » est une ville du nord de la France avec des usines métallurgiques où on fabriquait des locomotives. Ces locomotives étaient connues dans le milieu des chemins de fer, on les appelait des « Fourmies« . Et quand Desnos parle de la « fourmi de dix-huit mètres de long« , il se trouve que la locomotive et son wagon de charbon font dix-huit mètres de long. Quand il parle de tous ces gens qui sont dans le train et qui parlent français, javanais et toutes les autres langues, il est aujourd’hui évident que ces gens sont tous les étrangers, tous les juifs, qu’on emmenait dans ces wagons. » (JF). Jacques Fraenkel, ce petit garçon de six ans, que cache et protège Robert Desnos. Jacques, à qui  Robert raconte des histoires. Un passage très émouvant lui est consacré dans le livre de Gaëlle Nohant ; elle lui dédie son ouvrage.

Et l’on peut retrouver d’autres exemples dans « Chantefleurs & Chantefables » son œuvre la plus connue.

Par curiosité, rendez vous sur le site du comédien Yves Thouvenel (poèmes pour un temps de guerre), en cliquant ici ou sur celui de Libération, article rédigé (en 2015) lors de la commémoration des 70 ans de la mort en déportation de Robert Desnos en cliquant ici ou encore sur celui de Jacques Fraenkel, un témoignage du dernier survivant à avoir connu Robert Desnos, en cliquant là

chantefables 2

Chantefables et Chantefleurs de Robert Desnos – Illustrations de Laura Guéry, Julie Wendling – Préface de Marie-Claire Dumas – Editions Gründ – Prix : 14,95  €uros

 M. Christine/Librairie Doucet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.