Un BONHEUR que je ne souhaite à personne -Samuel Le Bihan – Editions Flammarion

 

un bonheur queEncore une belle rencontre-dédicace à la librairie Doucet ce  VENDREDI 23 NOVEMBRE à 17 heures ! Et c’est avec beaucoup d’émotion que nous recevrons Samuel LE BIHAN  pour son tout premier roman, paru fin octobre.

« Un BONHEUR que je ne souhaite à personne »

préfacé par Jean-Christophe RUFIN 

              Samuel Le Bihan, on le connaît ! « Une belle gueule », du charisme, une stature, un acteur que tout le monde aime bien ! ». C’est aussi quelqu’un qui s’est toujours engagé : action contre la faim, adhérent dans de nombreuses associations. Il a toujours voulu donner ce qu’il recevait, lui, en notoriété…., au service des plus faibles et des plus démunis. Ce livre est très touchant parce qu’il parle de lui, sans parler de lui ! Ce « BONHEUR que je ne souhaite à personne », c’est ce qu’il lui est arrivé dans sa famille avec la naissance d’une petite fille autiste, avec leur long parcours, leurs difficultés, l’envie de la faire scolariser, les besoins d’auxiliaires de vie scolaire.

Mais, il n’a pas voulu parler de lui par pudeur pour aller plus loin. Il a écrit un livre composé de beaucoup de femmes, de beaucoup de mères, de mères impliquées, de beaucoup d’enfants qu’il a croisés dans l’association qu’il a mis en place pour les enfants autistes.  Et il va nous raconter l’histoire de cette maman et de son petit César, de son combat pour le scolariser, de la difficulté de continuer à vivre quand son couple a éclaté, de cet engagement, de cet amour pour cet enfant qui lui donne si peu, mais quand même beaucoup d’amour.  Un « BONHEUR que je ne souhaite à personne »  ! Un titre magnifique et une dédicace vraiment sublime qu’on ne peut s’empêcher de lire et de partager :  

« A ma fille qui chaque jour repeint le monde d’une poésie éblouissante et fiévreuse. Tes éclats lumineux me laisse toujours désarmé et spectateur fasciné ».

EX-TRA-OR-DI-NAIRE ! Et en lisant ce texte, on se rend compte que ces parents sont démunis, face à ces enfants parfois violents, parfois fermés.., ils ne savent pas à quel moment cette bombe à retardement peut exploser. Comment vont se passer les courses, l’entrée à l’école, l’achat du cartable, etc…. Ça nous permet d’avoir un regard tolérant et bienveillant sur ces parents et ces enfants.  Et, tous ces parents, tous ces enfants  ont besoin de notre aide, ont besoin qu’on les épaule, qu’on les soutienne…. 

Et ce sera évidemment l’occasion d’échanger et de discuter avec Samuel Le Bihan car il vient à la librairie ce vendredi 23 novembre à 17 heures et ce sera une grande chance de l’interviewer pendant une heure !

Marie-Adélaïde/Librairie Doucet/MC

Ecoutez Marie-Adélaïde sur France Bleu Maine en compagnie de Sophie Thomas, en cliquant ici ! 

« Un bonheur que je ne souhaite à personne » – 250 pages – prix : 18 €

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.