Ce qu’il faut de nuit – Laurent Petitmangin – Éditions La Manufacture de livres – Prix Stanislas 2020 –

Un de mes très très gros coups de cœur de cette rentrée littéraire et je ne vais pas vous dévoiler un secret mais comme les libraires reçoivent les livres en amont, ce livre je l’ai lu fin juin-début juillet et je vous avoue que j’ai vraiment pris une claque dans la figure…

C’est un premier roman, celui d’un homme qui a une cinquantaine d’années. Déjà, cela m’interpelle ! Et puis, c’est juste magnifiquement écrit. L’histoire qu’il raconte, c’est l’histoire d’un père qui élève seul ses deux garçons qui sont adolescents, la maman est décédée quelques années plus tôt, d’une maladie. Le père travaille à la SNCF. Il est syndicaliste de la première heure. Aujourd’hui, il se rend compte que le syndicalisme ce n’est plus ce que c’était et il continue un peu par tradition plutôt que par conviction ! C’est une famille moyenne. On ne se parle pas beaucoup mais on s’aime, sans se le dire, on se soutient.. Puis, le fils aîné qui a fait beaucoup de foot, que le père a suivi, à un moment, lors de l’ adolescence, va prendre des chemins complètement à l’opposé des convictions et des idées du père, ce qui va heurter le père et mettre de la distance entre cet homme et son fils jusqu’au moment où il va y avoir un drame et là, le père va faire fi de tout son ressentiment, de ce qu’il a pu accumuler d’incompréhension, pour l’amour de son fils. C’est magnifique ! C’est beau parce que c’est plein de pudeur. C’est tout en délicatesse, tout en finesse, tout en sensibilité. C’est un monde d’hommes. Nous les femmes, on a plutôt tendance à parler mais eux, ils parlent peu !.mais on sent que, quand même, tout transpire ! Tout est là ! « 

C’est magnifique et c’est une belle histoire d’un amour paternel et aussi d’un amour fraternel puisqu’entre les deux frères, il y a une relation très forte et c’est une langue magnifique. D’ailleurs, depuis hier, ce livre est sur la liste du Femina et je sais qu’avant de sortir en France, les droits ont été achetés dans plusieurs pays européens pour être adapté en langues étrangères.

Nathalie de la Librairie Doucet /M.Christine

Écoutez Nathalie sur France Bleu Maine en cliquant ici !

Ce qu’il faut de nuit – 192 pages – prix : 16.90 €

Une réflexion sur “Ce qu’il faut de nuit – Laurent Petitmangin – Éditions La Manufacture de livres – Prix Stanislas 2020 –

  1. Pingback: Laurent Petitmangin – Ce qu’il faut de nuit | Sin City

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.