Souvenirs sur Gustave Flaubert – Caroline Commanville – Éditions La Coopérative

Témoignage unique et souvenirs intimes sur Gustave Flaubert par Caroline, sa nièce !

« En cette année où l’on célèbre le deuxième centenaire de la naissance de Flaubert, il nous a semblé que la réédition de ces Souvenirs serait un hommage bienvenu au grand écrivain et à sa nièce si digne de sa tendresse. Puisse cette évocation intime et émouvante, à travers le texte aussi bien que les images, contribuer à maintenir vivante la mémoire de ce génie auquel nous devons tant de joies de l’esprit et du cœur. » (La Coopérative)

Croisset vu de la terrasse par Caroline Commanville

Tous les lecteurs de la Correspondance de Flaubert connaissent Caroline Commanville, la nièce de l’écrivain, sa « chère Caro ». Fille de la sœur de Flaubert morte quelques jours après l’avoir mise au monde, et délaissée presque aussitôt par son père, elle fut élevée par sa grand-mère et par son oncle. Mariée à dix-huit ans à un riche négociant de Dieppe, Ernest Commanville, elle resta toujours pour Gustave Flaubert la fille qu’il n’avait jamais eue.

Souvenirs sur Gustave Flaubert - Wikisource

Après la mort subite de Flaubert en 1880, Caroline devint la dépositaire de tous ses manuscrits. Ce fut elle qui entreprit la première édition de sa Correspondance en 1887. Elle rédigea pour le premier volume de cet ensemble des Souvenirs intimes qui demeurent un témoignage unique sur son oncle.

De ce texte aujourd’hui peu connu, Caroline Commanville, qui était peintre, publia en 1895 à tirage très restreint une édition pour bibliophiles, illustrée par ses soins. C’est ce joyau typographique que nous réimprimons en fac-similé à l’occasion du bicentenaire de la naissance de Flaubert.

Souvenirs sur Gustave Flaubert - Wikisource

Ces dessins d’une artiste douée ont le grand mérite de nous conserver le souvenir de Croisset, la propriété de Flaubert rasée en 1882 et dont ne subsiste aujourd’hui qu’un simple pavillon. On y voit le célèbre cabinet de travail de l’écrivain et différents aspects de la maison, ainsi que l’Hôtel-Dieu de Rouen, où il naquit. Surtout, on découvre une évocation inoubliable de l’écrivain par la personne qui fut peut-être la plus proche de lui.

Des notes discrètes mais précises et une présentation des éditeurs accompagnent cette réédition.

« De cette évocation fort attachante de Gustave Flaubert, d’une belle facture littéraire soulignons-le, par la personne qui fut peut-être la plus proche de lui on ressort avec le sentiment d’avoir côtoyé plus qu’un phare ou un saint patron ès-littérature : un homme simple, sincère, chaleureux et fraternel, presque un ami. » Patrick Corneau, écrivain.

Vous passerez un agréable moment en compagnie de Caroline Commanville et de son oncle Gustave avec qui elle a partagé de nombreux souvenirs, au temps de la vie à Croisset !.

Ce petit livre est superbement illustré de fac-similé et nous savourons ce texte magnifiquement bien écrit.

LIBRAIRIE DOUCET LE MANS/M.Christine

« Souvenirs sur Gustave Flaubert » – 128 pages dont 93 pages de fac-similé – broché sous jaquette illustrée avec six illustrations noir et blanc hors-texte et des enluminures dessinées par Caroline Commanville. Prix : 14 € (parution 14/05/21)

Commander le livre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.