Les exportés – Sonia Devillers – Éditions Flammarion –

UN RÉCIT POIGNANT

Récit d’une famille roumaine juive qui a dû quitter la Roumanie communiste en 1961. Elle n’est ni exilée, ni immigrée, elle est exportée. Comme une marchandise exportée, objet d’un ignoble trafic.

C’est ce qu’a permis d’établir la récente ouverture des archives de la Securitad, les services secrets roumains : la liste des Juifs vendus contre une liste de marchandise, cochons, céréales… importées pour le développement agricole de la Roumanie devenue communiste.

Une enquête historique familiale vraiment très intéressante, un témoignage mis en lumière par la journaliste Sonia Devillers. Une page d’histoire à connaître absolument. UN ESSAI ESSENTIEL.

« Sept cent mille Juifs avant-guerre. Trois cent cinquante mille après ».

Quatrième de couverture : Ma famille maternelle a quitté la Roumanie communiste en 1961. On pourrait la dire «immigrée» ou «réfugiée». Mais ce serait ignorer la vérité sur son départ d’un pays dont nul n’était censé pouvoir s’échapper. Ma mère, ma tante, mes grands-parents et mon arrière-grand-mère ont été «exportés». Tels des marchandises, ils ont été évalués, monnayés, vendus à l’étranger. Comment, en plein cœur de l’Europe, des êtres humains ont-ils pu faire l’objet d’un tel trafic ? Les archives des services secrets roumains révèlent l’innommable : la situation de ceux que le régime communiste ne nommait pas et que, dans ma famille, on ne nommait plus, les juifs. Moi qui suis née en France, j’ai voulu retourner de l’autre côté du rideau de fer. Comprendre qui nous étions, reconstituer les souvenirs d’une dynastie prestigieuse, la féroce déchéance de membres influents du Parti, le rôle d’un obscur passeur, les brûlures d’un exil forcé. Combler les blancs laissés par mes grands-parents et par un pays tout entier face à son passé« .

LIBRAIRIE DOUCET LE MANS/M. Christine

Sonia Devillers, née en 1975, est journaliste, chroniqueuse, animatrice radio sur France Inter, ayant l’économie, la culture, les médias comme sujets de prédilection. Ce récit littéraire est son premier livre.

Les exportés – 288 pages – prix : 19 € – Parution : 31/08/22

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :