Hubert Reeves -J’ai vu une fleur sauvage- (l’herbier de Malicorne)- Éditions du Seuil/ – L’année du jardinier de Karel Čapek- Éditions 10/18

Promenez-vous dans les jardins, dans les bois, pour y faire de belles découvertes !

Juillet est passé ! Août est là ! Et si Dame NATURE qu’il faut absolument respecter et protéger, vous aidait à passer ces temps de canicule… Si les fleurs, les plantes et les arbres vous offraient un peu de fraîcheur ! 

Amusez-vous à parcourir ce florilège remarquable d’Hubert Reeves…j'ai vu une fleur sauvage hubert reeves

Présentation : « Le but de ces pages est de faire connaître un des domaines les plus admirables de la nature : celui des fleurs sauvages dans nos campagnes. Des splendeurs à portée de chacun, mais que l’on peut piétiner toute sa vie sans jamais se pencher pour les admirer. On passe ainsi à côté de joies, à coup sûr renouvelables chaque année. Ce plaisir intense exige un apprentissage : savoir reconaître ces fleurs demande un peu de patience mais se révèle gratifiant au possible, tant est grande la diversité des fleurs sauvages et leurs variations selon les moments de leur vie -et de la nôtre. Pour faciliter cette initiation, j’ai souhaité livrer mon rapport personnel à chacune de ces fleurs. » Hubert Reeves.

Chaque fleur est illustrée par de superbes photos couleur de Patricia Aubertin, prises dans la campagne de Malicorne (l’Yonne, au nord de la Bourgogne).   

De l’anémone Sylvie au myosotis, en passant par les dents-de-lion, de la pâquerette à la vesce sauvage, vous compléterez votre vocabulaire botanique… et  apprécierez toutes les explications fournies par Hubert Reeves.

 Hubert Reeves – » J’ai vu une fleur sauvage » -Points Seuil – Prix : 18 €

*********

L’ANNÉE DU JARDINIER – Karel Čapek- Editions 10/18

l'année du jardinier 2Ouvrage précédemment paru dans la collection « Domaine Étranger » créée par Jean-Claude Zylberstein Lannée-du-jardinier-de-Capek-Karel-Livre 3
– Titre original « Zahradnikův Rok » écrit en 1929 pour l’édition originale. P
uis ce  fut Éditions 10/18, Département d’Univers Poche, 2000 pour la présente édition.

Dans le jardin de Čapek on ne s’ennuie jamais. Mieux, on s’amuse.(Week-end, l’Express (Bruxelles) « Un petit trésor d’humour et de malice. » (Télérama)                                                                                                                                                                               (édition de 1929)

Les illustrations très humoristiques de ce joli petit livre ont été réalisées par Josef Čapek, le frère de Karel Čapek. Et comme le temps n’est jamais comme il faudrait, en ces temps de canicule, on peut retenir la prière du jardinier: « Mon Dieu, faites qu’il pleuve tous les jours, à peu près de minuit à trois heures du matin, mais que ce soit une pluie lente et tiède, afin que la terre puisse bien s’imbiber ; qu’il ne pleuve pas sur la lavande et toutes les autres plantes qui Vous sont connues, dans Votre infinie bonté, comme des plantes amies de la sécheresse ; si Vous voulez, je Vous en écrirai la liste sur un bout de papier ; et que le soleil brille toute la journée, mais pas partout (par exemple pas sur les rhododendrons), et qu’il ne soit pas trop ardent ; qu’il y ait beaucoup de rosée et peu de vent, une quantité raisonnable de vers de terre, pas de pucerons, ni de limaces, pas de moisissures, et que, une fois par semaine, il pleuve du purin étendu d’eau et de la fiente de pigeon. Amen. » Car sachez-le, il en était ainsi au paradis terrestre ; sinon, ça n’aurait pas si bien poussé là-bas, voyons. (p.79). Puis, plus loin (p.89), avec beaucoup d’humour l’auteur compare les fleurs aux femmes ; lorsqu’elles sont belles et fraîches, etc… (mais à vous de lire la suite !….)

Et comme les premières de couverture sont à chaque fois magnifiques, voici celle de l’édition précédente : cette belle brouette  remplie à foison de fruits et légumes que de bons jardiniers récolteront peut-être, cette année dans leur jardin, malgré la sécheresse !l'année du jardinier 1

Un livre qui date peut-être de 1929 mais « l’année du jardinier » est un livre  poétique et rafraîchissant, présenté comme un almanach, au fil des mois et des saisons. Une merveille d’humour pour tous ceux qui aiment ou non le jardinage et où chacun pourra s’y retrouver. Un livre qui n’a pris aucune ride où l’auto-dérision sur les manies du jardinier fait sourire. C’est franchement drôle,  parfois hilarant !

L’année du jardinier 153 pages – prix : 6.60 € (paru 6/10/11) traduit par Joseph Gagnaire – Illustrations de Josef Čapek, le frère de Karel Čapek. Editions 10/18

Librairie Doucet/M. Christine

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.