Mémoire de soie – Adrien Borne – Éditions Lattès –

Premier roman d’Adrien Borne, journaliste et présentateur. Premier roman, impressionnant de maîtrise, d’équilibre, une qualité d’écriture absolument indéniable !

On dit qu’il est journaliste, il sait faire et raconter… Il nous emmène dans un roman qui sent bon le sud, mais surtout c’est un roman sur les secrets de famille, les non-dits. Comment se construire ? Comment se construire quand on n’a pas toutes les clés en mains ? J’ai été attirée par ce roman parce que la couverture est très jolie. On retrouve une photographie un peu sépia avec des personnages de la fin du XIXe siècle mais aussi parce que ce roman nous fait découvrir un métier qui a complètement disparu et nous allons dans une magnanerie (cela vous dit quelque chose ?) C’était un lieu où l’on pratiquait la culture des vers à soie pour fournir les soyeux lyonnais. Nous sommes au début de la guerre de 39-45, Emile va partir faire son service militaire durant de longues années. Dans sa vie, on ne dit rien, on ne se parle pas. On ne s’embrasse pas. Son père et sa mère le voient partir probablement pour la guerre, sans une larme, sans changer leur planning du quotidien -un milieu de taiseux- sauf que ce jour-là, juste au moment où il monte dans le car, sa mère lui glisse un livret de famille dans son sac. Arrivé dans la ville où il effectue son engagement, il s’aperçoit, à sa grande surprise, qu’Augustin, son père n’est pas mentionné sur le livret de famille. On parle bien de Suzanne mais on parle surtout de Baptiste. Vous imaginez le choc, quand à vingt ans, vous découvrez que votre père n’est pas celui que vous croyez et que de cet homme vous ne connaissez rien ! Vous allez devoir mener l’enquête. C’est l’histoire de cette famille, celle de Suzanne qui a eu un destin si particulier, qui est arrivée pour épouser, pour aimer Baptistin et qui se retrouve mariée entrain d’élever son fils avec Augustin.

C’est très joliment fait, c’est très bien amené. Il y a plein de justesse et vraiment vous plongez dans cette histoire avec délice. Quand vous découvrez un premier roman, c’est toujours un moment formidable et puis surtout, un auteur en devenir !

Marie-Adélaïde/MC.

Mémoire de soie – 250 pages – prix : 19 € – (parution 19/08/20)

ÉCOUTEZ MARIE-ADÉLAIDE DE LA LIBRAIRIE DOUCET EN COMPAGNIE DE DELPHINE SEVENO, SUR FRANCE BLEU MAINE en cliquant ici !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.