Là où le bonheur se respire – Sophie TAL MEN – Éditions Albin Michel

La librairie Doucet a le plaisir de recevoir pour une séance de dédicaces.

Coup de cœur de Marie-Adélaïde


Le sixième livre de Sophie Tal Men s’intitule très joliment « Là où le bonheur se respire ». Sophie Tal Men écrit sous un pseudonyme, ce qui est bon c’est le prénom, Tal Men est son nom de plume car dans la vie réelle, cette autrice sympathique qui écrit des livres bienfaisants, qui parle d’humanité, d’entraide et de soutien est neurologue dans un hôpital en Bretagne. Ce qu’elle côtoie tous les jours l’inspire et lui donne cette envie de partager, de retranscrire, tous ces petits détails qui font que notre vie peut être plus douce.

Je vous présente Clarisse et Lily. Ce sont deux sœurs qui s’entendent très bien. Clarisse vient d’avoir un grave accident d’équitation. Elle est dans le coma et sa sœur Lily tente, elle est apprentie « nez », vous savez ce sont ces personnes qui fabriquent des parfums, qui développent un sixième sens, elles ont un odorat hyperdéveloppé et Lily pense que si elle arrive sur l’île d’Ouessant à retrouver les odeurs, les senteurs de leur enfance, elle va pouvoir redonner vie et donner à Clarisse l’envie de vivre.

Un jeune externe nommé Evann l’accompagne dans ce qu’on pourrait appeler « son délire ». Très vite la rencontre entre ces deux êtres blessés, en souffrance va se magnifier et leur duo va en être renforcé. Vont-ils arriver à ramener Clarisse dans le monde des vivants ? En tout cas ils vont se rendre compte qu’à deux on est plus forts, on peut panser les blessures de l’âme, à deux on peut s’en sortir.

Le livre de Sophie s’inscrit dans un cycle d’auteurs et de lectures que la librairie Doucet aime particulièrement et qui à l’approche de l’été fait du bien, aide à respirer et à faire attention aux autres.

C’est pour ça qu’on est heureux de l’inviter demain en compagnie de deux autres auteurs et dont les livres sont exactement dans la même ligne. Il s’agit de Gavin’s Ruiz pour la « Divine comédie de nos vies » et la grande Mélissa Da Costa à qui l’on doit « Tout le bleu du ciel » et qui revient avec un livre un peu plus dur, sur l’emprise mais qui a toujours en ligne de mire cette possibilité qu’on peut s’en sortir grâce aux autres « Je revenais des autres »

« Là où le bonheur respire » – 288 pages – 19,90 € – (publié le 3 mars 2021)

Librairie Doucet Le Mans/Hubert.

Commander le livre

Écoutez Marie-Adélaïde sur France Bleu Maine en compagnie de Lavande Grimbert en cliquant ici !

Les bébés de la consigne automatique

marukamidoucetMurakami Ryû – Picquier

Hashi et Kiku, deux bébés abandonnés dans une consigne de gare, passent leur petite enfance dans un orphelinat. La recherche de leur identité les entraînera dans les bas-fonds de Tokyo, où Hashi se prostitue avant de devenir un chanteur de rock adulé, tandis que Kiku, champion de saut à la perche, se retrouve en prison pour parricide. Le roman suit en parallèle les destins des deux frères, décrivant le mécanisme qui les pousse à revivre sans cesse le traumatisme de leur enfance, racontant comment ces enfants purs et attachants passent du statut de victimes à celui de bourreaux.  Lire la suite

Tous les jours sont des nuits

touslesjourssontdesnuits doucetPeter Stamm – Bourgois

Gilian est présentatrice de télévision. Reconnue et appréciée, la vie lui sourit jusqu’à cet accident de voiture qui détruit son corps et lui enlève une partie de son visage. Traumatisée et anéantie, toute sa vie s’envole, sa beauté réduite à néant la laisse seule en face du miroir comme étrangère à elle-même. Elle qui était toujours admirée, sollicitée, découvre la solitude et l’absence de vraie amitié. Elle s’isole alors dans le silence et le noir, des alliés nécessaires pour se reconstruire. Temps de réflexion pour cette femme qui se rend compte que sa vie n’a été qu’un jeu fondé sur l’apparence.  Lire la suite

Le monde n’a pas de fin

lemonden'apasdefin doucetBilal Tanweer – Stock

Le monde n’a pas de fin est une ode à Karachi, l’hommage d’un « écrivain dans la ville » qui ne veut pas qu’elle soit réduite à sa violence. Il en rassemble les fragments pour voir au-delà des apparences et faire surgir le monde fascinant d’avant l’islamisation forcenée, d’avant les bombes. Dans le bus qui mène du centre ville à la mer, se croisent ainsi trois générations de personnages qui racontent leur histoire : le père magicien, l’écolier repenti, le Camarade poète Sukhanza, le caïd amoureux, le diseur de mauvaise aventure. « Quand on raconte une histoire à quelqu’un, nous sommes dans le même monde », écrit Bilal Tanweer et, avec lui, on aime cette ville bruyante et vivante en toutes circonstances. Lire la suite

L’amour et les forêts

l'amouretlesforets doucetEric Reinhardt – Gallimard

À l’origine, Bénédicte Ombredanne avait voulu le rencontrer pour lui dire combien son dernier livre avait changé sa vie. Une vie sur laquelle elle fit bientôt des confidences à l’écrivain, l’entraînant dans sa détresse, lui racontant une folle journée de rébellion vécue deux ans plus tôt, en réaction au harcèlement continuel de son mari. La plus belle journée de toute son existence, mais aussi le début de sa perte. Récit poignant d’une émancipation féminine, L’amour et les forêts est un texte fascinant, où la volonté d’être libre se dresse contre l’avilissement. Lire la suite

Réparer les vivants

réparerdoucetMaylis de Kerangal, Editions Verticales

Avant de découvrir la rentrée littéraire version 2014 je vous conseille si vous ne le connaissez pas l’excellent roman de Maylis de Kerangal sur le don d’organes. Il se déroule sur 24 heures, une journée qui va bouleverser des vies, mobiliser des équipes et sauver un malade. Une écriture au scalpel, forte, intense, au service de ce magnifique sujet.

Marie-Adélaïde Dumont

Le Lecteur de cadavre

lecteurdoucetAntonio Garrido, Editions Grasset et Fasquelle

N’ayez pas peur du titre et de l’épaisseur du roman ! Laissez-vous emporter dans la Chine du XIIIe siècle pour suivre les aventures policières du premier des médecins légistes de tous les temps. Passionnant et instructif !

Marie-Adélaïde Dumont

Le Cricket club des talibans

cricketdoucetTimeri N. Murari, Mercure de France

En 2000, à Kaboul, le gouvernement islamique impose sa loi à la population. Pratiquement tout est interdit (journaux, jeux …). Les Talibans ont également interdit les sports de plein air. Mais cette année là, ils ont permis aux hommes de jouer au cricket, considéré comme un moyen d’acquérir une certaine reconnaissance internationale.  Lire la suite

La malédiction du bandit moustachu

malédictiondoucetIrina Teodorescu, Editions Gaïa

Un premier roman frais, généreux et picaresque  qui nous emmène en Roumanie pour découvrir les aventures d’une famille poursuivie par une terrible malédiction !

Quand on s’enrichit malhonnêtement il faut en assumer les conséquences… c’est ainsi que suite aux malversations de leur ancêtre Gheorghe au siècle dernier tous les fils ainés de la famille Marinescu seront condamnés à mourir et ce jusqu’aux années 2000. Heureusement que certaines femmes de la famille essaieront de sauver leurs hommes ! Lire la suite