Le Bon Cœur – Michel Bernard – Editions La Table Ronde –

la table rondeJeanne d’Arc, cette petite paysanne qui voulait la gloire de son pays !

On n’arrête plus avec Michel Bernard ! Après Les forêts de Ravel et Claude Monet, il récidive avec Jeanne d’Arc, la mettant en scène dans un roman historique érudit et délicat.

« Michel Bernard, homme de l’Est, s’intéresse ici à la figure la plus célèbre d’une certaine mythologie française. Jeanne d’Arc concentre les grands thèmes de son œuvre, elle incarne -pour reprendre le titre d’un de ses précédents livres- « le corps de la France », un corps que l’on croit détruit mais qui ressuscite sans cesse. »

Dans mon pays on m’appelait Jeannette

Cette fois, il la gifla, Robert de Baudricourt le regretta aussitôt […]  C’est ainsi que l’histoire de Jeanne commence.

Michel Bernard entreprend de nous conter la vie de Jeanne et de partager le destin de cette jeune fille de 17 ans qui  voulut sauver le Royaume de France. (Alors, oublions un peu nos livres !).  Ici, pas de « voix », mais la Foi et de la détermination….

« Le Bon Cœur » est le surnom d’un compagnon de Jeanne d’Arc, mort sur les remparts de Rouen en tentant de la délivrer et auquel Jeanne avait donné son cheval de Vaucouleurs. Au fil du temps et des saisons, de l’hiver 1429 au 30 mai 1431, nous allons assister à cette grande chevauchée, à l’histoire de la Pucelle de Domrémy de Lorraine,  et à la vie de Jeanne dont nous croyons tous connaître mais que l’on va redécouvrir, grâce la belle plume de Michel Bernard.

Nous traversons donc la France de la Lorraine au Val de Loire, de la Picardie à la Normandie….., des paysages parfois oubliés, les neiges de Langres, les vignes autour d’ Auxerre, Reims,  le Berry brûlé par le gel et l’écume des vagues qui frisait au bord de la Baie de Somme…

« Elle changea le cours de l’histoire en réveillant dans le cœur usé des hommes la force de croire et d’aimer. »

Devant son courage, sa détermination, son enthousiasme, sa confiance, sa conviction, sa fidélité, on ne peut que l’aimer et lui porter un autre regard ! C’est lumineux !

« Pour écrire Le Bon Cœur, l’auteur s’est principalement référé à Jeanne d’Arc de Colette Beaune (Perrin) et à Jeanne d’Arc, histoire et dictionnaire de Philippe Contamine, Olivier Bouzy et Xavier Hélary (Robert Laffont, collection « Bouquins ») ».

M. Christine

Dans la même édition La Table Ronde, Michel Bernard avait déjà publié de très remarquables ouvrages qui ont reçu de nombreux prix : « Deux remords de Claude Monet » (2017)  – « Les forêts de Ravel » (2015) –  « Pour Genevoix » (2011) – « La tranchée de Calonne » (2007) –

LE BON CŒUR – 233 pages – Prix : 20 €

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.